Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Washington invite Luanda à plus d’implication dans les grands Lacs :

Jose_eduardo_dos_santos-Les autorités américaines encouragent les efforts du gouvernement angolais pour résoudre la situation dans la région des Grands Lacs depuis que Luanda assume la présidence de la CIRGL.

Les Etats-Unis ont sollicité plus d’implication de l’Angola dans la stabilisation de la région des Grands Lacs. C’est le message transmis aux autorités angolaises par la secrétaire d’État adjoint américain aux affaires africaines, Linda Thomas – Greenfield, et l’envoyé spécial du président américain pour la région des Grands Lacs, Russell Feingold, lors de leur récent passage à Luanda.

Les autorités américaines ont donc encouragé les efforts du gouvernement angolais pour résoudre la situation dans la région des Grands Lacs, depuis que le pays a assumé la présidence de cette organisation régionale.

C’est ce qu’a déclaré la semaine jeudi dernier, le ministre angolais des Relations extérieures, Georges Chikoti, au terme d’une rencontre avec la secrétaire d’État adjoint américain aux affaires africaines, Linda Thomas – Greenfield et l’envoyé spécial du Président Américain pour la région des Grands Lacs, Russell Feingold.

Selon le ministre Chikoti, la réunion a permis de discuter des questions bilatérales, qui ont trait à la coopération entre les deux pays et la région des Grands Lacs. « Il était bon d’entendre, la partie américaine, encourager l’Angola et reconnaître le rôle joué par le Président de la République, José Eduardo dos Santos et le pays pour promouvoir la paix dans la région », a déclaré Chikoti. Le ministre a, par ailleurs, dit avoir abordé en profondeur avec ses interlocuteurs les prochaines rencontres notamment le Sommet Afrique-États-Unis.

La secrétaire d’État adjoint aux affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield, a exprimé sa satisfaction pour cette sa première visite en Angola, ajoutant qu’il restait encore beaucoup à discuter dans le cadre de la résolution de la situation en République centrafricaine (RCA), dossier sur lequel, l’envoyé spécial de l’administration Obama a travaillé et dont on peut déjà constater certaines améliorations ces derniers temps.

À son tour, le sénateur Russell Feingold, envoyé spécial du Président américain, a souligné que, depuis l’Angola a assumé la présidence de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, nous travaillons ensemble pour améliorer la situation.

Le président angolais, José Eduardo dos Santos, assume depuis mercredi 15 janvier 2014 la présidence de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL). La décision a été annoncée à Luanda lors du cinquième sommet des chefs d’Etat et des gouvernements de cette organisation sous-régionale. Selon l’agence de presse angolaise, le président angolais a promis de travailler pour la paix, la stabilité ainsi que le développement économique et social de la région.

Le nouveau président de la CIRGL a affirmé vouloir compter sur l’appui de ses homologues de la région pour continuer le bon travail réalisé par son prédécesseur, l’Ougandais, Museveni. Le chef de l’Etat angolais, qui tenait une conférence de presse au terme du dernier de la CIRGL à Luanda, a promis de recourir aux mécanismes de la CIRGL pour assurer la réalisation des objectifs de l’Organisation et résoudre les problèmes actuels, tels que les conflits en République centrafricaine, au Sud Soudan et en RDC.

José Eduardo dos Santos, qui a écarté la possibilité de dépêcher des troupes en RDC, a toutefois souligné que l’Angola était prêt à apporter de l’aide humanitaire en RDC, en RCA et au Sud Soudan, ceci pour encourager les populations déplacées à regagner leurs demeures et aux réfugiés à retourner aux pays d’origine. Enfin, reconnaissant que le processus en RCA pourrait être long, Dos Santos a émis l’espoir de voir les élections libres et démocratiques dans ce pays se réaliser l’année prochaine.

Le Potentiel
Translate »