Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Violences – La mise en garde du procureur de la CPI

Par Fasozine (Ouagadougou)

Luis Moreno-Ocampo, procureur de la Cour Penale Internationale

-A travers cette déclaration, Luis Moreno Ocampo, le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), révèle que les auteurs de violences en République démocratique du Congo devront faire face à la justice.

«Alors que se déroule actuellement le processus électoral en République démocratique du Congo, je tiens à réitérer les propos que j’ai déjà tenus le 11 novembre: nous surveillons de près la situation sur place, et nous ne tolérerons aucun recours à la violence. On nous signale régulièrement de nombreux cas d’attaques violentes menées contre des civils, d’affrontements entre factions rivales et d’attaques lancées par des groupes armés et les forces de sécurité nationale. Nous exhortons les autorités congolaises à nous fournir des informations sur les allégations de tirs sur des manifestants par les forces de sécurité. Nous saluons les initiatives prises par les autorités nationales aux fins d’enquêter sur les auteurs de telles attaques visant la population civile et de les traduire en justice et suivrons de près leur évolution. J’ai également été informé d’actes de violence perpétrés à l’encontre de manifestants par des groupes armés apparemment associés à différents partis et responsables politiques.

Les dirigeants politiques de tous bords doivent comprendre ceci: mon Bureau surveille la situation en RDC de très près. Comme nous l’avons montré à la fois au Kenya et en Côte d’Ivoire, la planification et l’exécution d’attaques visant des civils à des fins électorales ne seront pas tolérées. Si vous êtes responsable de crimes relevant de la compétence de la CPI, la Cour est en mesure d’ouvrir une enquête et de vous traduire en justice, quel que soit le rang que vous occupez ou le parti politique auquel vous êtes affilié.

Je prie instamment les dirigeants, commandants et responsables politiques, quel que soit leur camp, d’appeler leurs partisans au calme. La violence électorale n’ouvre plus le chemin du pouvoir mais celui de La Haye. Soyez-en assurés».

Source: Bureau du Procureur

2 thoughts on “Violences – La mise en garde du procureur de la CPI”

  1. nous savons qui il vise ce Ocampo qui n´a pas encore vu ni entedu parelr des millions des morts et des viols en RDCongo.
    La vérité le rattrapera un jour et son karma est implacable. Il paiera. Londende

  2. CPI, Instruiment pour Néocolognalisme de L’Afrique. Kabila à fait Entré encore de Mercenaire étranger à Kinshasa pour Massacrée les Congolais dans leur propre Terre, et vous ne dite rien par ce que kabila est votre Serviteur que vous vouler Maintenir par les Fraudes électorales. Mais Sachez le très bien que , C’est du Congo viendras la Libération total de l’Afrique du goug de Néocolonial et de Fashistes, barbars. Sotez maintenant, quitez avant que Les Espris de Nos Ancetres se Fache et vous Engloutissent comme de Mouches. Les Sodats Ougandais, Rwandais, Tanzaniens etc… Venus protèger votre Marionette Quitte le Congo dans 48h. Vive le Kongo, De Kimbangu, de Mulele, de Kimba, de Malula,de tshombe, de Matanda, de Mobutu, de Mzée- Laurent etc…

Comments are closed.

Translate »