Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

une-deambulation-nocturne-au-centre-pompidou-metz

Une « déambulation nocturne » au Centre Pompidou-Metz

Portfolio

LE MONDE |


• Mis à jour le

Répartie sur deux niveaux, l’exposition intitulée « Peindre la nuit », qui a lieu au Centre Pompidou-Metz jusqu’au 15 avril 2019, rassemble des œuvres qui semblent avoir été peintes à la belle étoile ou à la lueur d’une lumière tamisée et intimiste. Un parcours nocturne à travers les peintures, installations et vidéos d’une centaine d’artistes qui ont créé, en silence et à pas feutrés, « un vocabulaire abstrait qui traduit ce vertige propre à la nuit, royaume de l’indistinct ». Jean-Marie Gallais, commissaire de l’exposition et responsable du pôle Programmation au Centre Pompidou-Metz, en commente une sélection et nous convie également à réfléchir sur notre place dans l’univers.

Lire la critique (en édition abonnés) : Quand l’art tâtonne dans le noir

Chargement en cours…

Peter Doig : « Milky Way », 1989-1990 ‒ huile sur toile

« Dans “Milky Way” (“La Voie lactée”) de l’Ecossais Peter Doig, les grappes d’étoiles et les arbres sont dédoublés par leur reflet immobile et silencieux sur l’eau ‒ et la terre a disparu dans ce monde bleu et liquide. Le peintre ramène à portée de pinceau l’infini du ciel étoilé. Le sentiment de gigantisme est renforcé lorsque l’œil aperçoit, au centre, un canoë à la dérive : image de la petitesse de l’homme face à l’univers. »


JOCHEN LITTKEMANN / ADAGP, PARIS 2018

Read More

Translate »