Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Torture de Jacquemain Shabani : L’UDPS s’apprête à porter plainte

 

Par 7/7.CD 

Jacquemain Shabani- Secretaire General de l'UDPS

-La formation politique estime que quelle que soit la faute commise, son secrétaire général ne devait pas mériter le traitement qui lui a été infligé par l’Agence nationale de renseignements (ANR).

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et les autres partis alliés dont la Démocratie chrétienne (DC) ont organisé aujourd’hui une conférence de presse au restaurant Green garden, à Gombe, au cours de laquelle ils ont dénoncé la torture du secrétaire général de l’UDPS par les agents de l’ANR. Son adjoint au sein du parti, Raymond Kahungu Mbemba, a affirmé la volonté de sa formation politique d’ester en justice. « L’UDPS va porter plainte. L’Ordre des avocats également se prépare à en faire de même, étant donné que le secrétaire général est membre de cette corporation », a-t-il expliqué.

Le secrétaire général adjoint de l’UDPS a aussi confirmé l’hospitalisation de Jacquemain Shabani en soins intensifs dans un centre médical de la place, suite aux blessures et traumatismes dus à cette torture.  « Il était presque inconscient quand il avait été libéré par le numéro 1 de l’ANR. Actuellement, il est interné dans un centre de santé dont l’emplacement ne peut pas être divulgué, par crainte qu’il soit poursuivi jusque là », a-t-il noté. 

La conférence de presse a également permis au président de la DC, Eugène Diomi Ndongala, de dénoncer la « répression dont est victime le peuple congolais » depuis un certain temps. « Nous avons constaté que le pouvoir en place cherche à diriger le pays par défi, en bafouant les droits politiques et sociaux des Congolais », a-t-il dit. Tout en confirmant la légalité et la légitimité de la présidence d’Étienne Tshisekedi, le leader de la DC a appelé le peuple congolais à se mobiliser en vue de faire échec au pouvoir qui dirige le pays actuellement.

Dans les explications, il a été noté que le secrétaire général de l’UDPS avait été empêché, le 7 janvier, d’embarquer pour Berlin, en Allemagne, où il devrait s’adresser au parlement de ce pays, au nom du président de son parti et « président de la RDC », Étienne Tshisekedi.

Dans ses bagages en main, il aurait déclaré à l’Agence nationale de migrations détenir un courrier contenant un passeport à remettre à quelqu’un. Ce document serait, selon son adjoint, confisqué par ce service. Ce qui lui avait permis de continuer les formalités d’embarquement.

C’est au niveau des services de l’ANR qu’il sera interpellé et conduit dans les locaux de cette agence, à Gombe, où il a subi une séance de torture non en règle. « Il y a été sauvagement torturé par des personnes cagoulées qui l’ont, par la suite, abandonné à 3 heures du matin, sanguinolent, meurtri et dévêtu », a expliqué Raymond Kahungu Mbemba. Ses biens, dont le passeport et son billet d’avion, seraient encore confisqués par ce service.

L’UDPS a également, par la même occasion, dénoncé l’assassinat, le 30 janvier, de la révérende sœur Liliane Mapalata, à Kananga. Selon le secrétaire général adjoint de ce parti, les assaillants en voulaient plutôt à la responsable de l’école où travaillait la victime, au motif qu’elle aurait renvoyé les élèves à la maison, par respect au mot d’ordre de grève lancé par Étienne Tshisekedi.

1 thought on “Torture de Jacquemain Shabani : L’UDPS s’apprête à porter plainte”

  1. jusqu’ou ce pouvoir d’occupation, peut aller? trop c’est trop.Il n’ya que des laches qui se disent agents de renseignement qui peuvent sequestrer un homme et se voiler les visages.Bande d’assassins.Mais sachez une chose, votre fin est tres proche que vous ne pouviez l’imaginer.Vous etes tous maudits jusqu’a la 5eme generation.

Comments are closed.

Translate »