Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Témoignage de Me Marie-Thérèse Nlandu à l’occasion de la mort d’ Armand Tungulu

Par Maître Marie-Thérèse Nlandu

Faux quand le pouvoir de Kinshasa parle d’oreiller ou de fils d’oreiller dans la cellule qu’a occupé Armand Tungulu avant sa mort. Faux de dire que Tungulu s’est suicidé. Ce sont des mensonges d’Etat en ce qui concerne le régime de J. Kabila, dit, président du Congo,  la mort dans l’âme.
Pour avoir été prisonnière en RDCongo, au cachot de Kin-Mazières et ensuite à la prison de Makala/ Kinshasa, je puis témoigner que dans les  cachots de Joseph Kabila, il n’y a ni lit, ni drap ni oreiller ni hygiène publique. 
Si Armand Tungulu a occupé une cellule individuelle, c’est qu’il a été enfermé de l’extérieur avec un cadenas et un garde surveillait de l’extérieur. Les portes des cellules individuelles sont faites de barreaux de fer, sans vitres.  J’ai aussi occupé   de passage, une cellule individuelle au cachot. Ce qui me permet  de décrire un cachot comme fait ci-dessus.Et  toutes les cellules de cachot sont toutes pareilles à celle décrite ci-dessus.
 Et quand vous êtes dans ces cachots, vous êtes pratiquement à la merci de tortionnaires. C’est un espace d’horreur. 
Le 21 novembre 2006 quand je suis moi-même arrêtée à Kin-Mazières, j’ai assisté aux tortures d’un de mes gardes de corps pour le simple motif qu’il était mon garde.  C’est le colonel Daniel Mukalay déjà arrêté depuis juin 2010 dans l’Affaire Floribert Chebeya, qui guidait les tortionaires exécutants “comment torturer avec méthode mon garde de corps”. 
Tous les coup portés sur le corps de mon garde, obligeait  celui-ci à pousser de cris stridents et insupportables. C’est la première fois que je voyais que la chair des épaules pouvait se sur-lever pour rejoindre les tempes en formant un triangle.
Je me posais cette question” Qu’est-ce qui a poussé certains hommes politiques occidentaux dont belges essentiellement à courir et à battre campagne pour un Joseph Kabila dont les hauts faits militaires sanguinaires étaient  déjà connus par les services de sécurité d’Europe et des ONG des droits de l’homme?   Tungulu ne pouvait donc avoir le temps ni l’occasion de se pendre. Dans ces cachots, le garde ne vous quitte pas des yeux. Il vous accompagne jusqu’à la toilette. 
Nous savons tous que Tungulu a perdu beaucoup de sang de suites de ses blessures. Il n’a bu ni mangé ni être soigné pour ses blessures pendant son court séjour au cachot. 
Si déjà – pour rappel –  mes 7 collaborateurs arrêtés le 20 novembre 2006, sans poser un quelconque acte flagrant, ont été torturés à mort à Kin-Mazières et par la suite mis au cachot de la prison  de Makala de 2m/2 jusqu’à l’acquittement, à combien serait torturé un Tungulu saisi à la suite d’un fait flagrant entraînant  même l’arrestation arbitraire de deux femmes dont Me Nicole Bondo? 
Des témoignages qui me sont venus de certains témoins de Linguala, présent au  lieu de l’évènement disent ce qui suit: ” Après qu’il est jeté deux pierres en direction du cortège de J.Kabila, les gardes républicaines, tous des géants, se sont dirigés vers Tungulu. Ce dernier a commencé par envoyer deux gardes républicaines par terre comme un vrai boxeur , à tout le moins un sportif bien entraîné. Il   déclara à voix haute que  ceux qui gouvernent notre pays, prennent tout l’argent pour eux sans penser au peuple  qui croupit dans une misère sans égale… C’est une crosse d’un garde, frappé sur la tête de Tungulu par derrière qui a fait  tomber  ce dernier qui a   totalement perdu connaissance. C’est ainsi que, avec des mains nues, il a exprimé ras-le-bol au régime J. Kabila”.
C’est un devoir citoyen pour moi de faire ce témoignage pour l’épouse et les enfants d’Armand Tungulu.
Aux enfants et la veuve Philo Tungulu résidant en Belgique, à qui je réitère mes sincères condoléances attristées, je souhaite  que cette mort violente de l’homme le plus cher de votre vie soit une source  permanente de réconfort. Votre Homme est mort pour une cause noble en sacrifiant sa vie pour la pépinière de la démocratie congolaise.
Demain la Nation congolaise le hissera au Panthéon des hommes valeureux. A vous de ne jamais oublier!
Au gouvernement belge, il et temps que Mr Karel de Gucht ne soit plus seul à se battre pour l’Etat de droit au Congo, votre ancienne colonie qui ne manque pas d’hommes et de femmes capables de bien le diriger, au grand bonheur du peuple congolais,  et  dans le respect du droit international.

Maître Marie-Thérèse Nlandu

Human Rights lawyer Amnesty International Prisoner of conscience 2006/7

Translate »