Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RWANDA :: CHAN 2016, Kigali : Cest leau qui manque le plus aux reporters

Penuried-eau a Kigali-Dans la capitale rwandaise, les robinets ne laissent couler le précieux liquide que de façon sporadique.

A cause des problèmes d’eau, Raphael Happi et Guy Suffo, deux photographes camerounais venus couvrir la quatrième édition du CHAN ont déjà changé d’hôtel à trois reprises, depuis leur arrivée à Kigali, le 14 janvier 2016. Dans plusieurs hôtels et guest houses de la ville, les robinets ne laissent couler le précieux liquide que de façon sporadique (parfois quelques minutes par jour), pourrissant ainsi la vie aux reporters.

Arrivé le dimanche 17 janvier dans la capitale rwandaise, Lindovi Ndjio, journaliste au quotidien La Nouvelle Expression et Lionel Emani Tchokonté, de la Radio Tiemeni Siantou (RTS) vivent le même calvaire dans une résidence qui les a accueillis au quartier « Démarrage », tout juste en face du Stade Amahoro de Kigali. « Pendant deux jours, je n’ai pas pu me laver à cause des problèmes d’eau. Il y a trop de coupure ici », confie Lindovi. Si Guy Roger Obama, logé au Centre catholique Christus ne souffre pas de ces coupures permanentes, il se plaint de la qualité du liquide issu du forage prévu par la structure chrétienne. « Parfois, la couleur est inquiétante. On ne peut avoir le courage de la boire, on ne peut que l’utiliser pour se laver », indique le journaliste de Magic FM, radio basée à Yaoundé.

Les habitants de Kigali semblent déjà habitués à ces coupures récurrentes. C’est pour cette raison que la plupart des maisons ou hôtels prévoient toujours des fûts pour des réserves. Mais en général, les quantités gardées peinent à satisfaire tout le monde.
 (Camer-sport)

Translate »