Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Retombées de la réunion du Conseil supérieur de la Défense : 4 officiers radiés des FARDC

Par  Le Potentiel

 

Officiers mutins au cours du procès à Uvira (Sud-Kivu). Photo Radio Okapi.

– Le Conseil supérieur de la défense a annoncé vendredi 6 juillet 2012 à Kinshasa la radiation, des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), de plusieurs officiers mutins, dont certains ont créé le Mouvement du 23 mars (M23).

Il s’agit notamment du général renégat Bosco Ntaganda ainsi que des colonels Ruzandiza alias Makenga Sultani et Vianney Kazarama, respectivement coordonnateur et porte-parole du M23, rapporte radiookapi.net

Des mesures conservatoires sur leurs biens privés et le lancement des poursuites judiciaires sont les autres décisions prises contre eux. Les opérations de recherche visant leur arrestation vont être «lancées en urgence».

Encadré

Quelques mesures urgentes décidées par le Conseil supérieur de la Défense

Parmi le train de plusieurs mesures arrêtées lors de la réunion du Conseil supérieur de la Défense présidée par le chef de l’Etat, ce vendredi 06 juillet 2012, on peut citer des mesures sécuritaires et administratives ci-après:

1. Déchéance de leur qualité d’officiers FARDC (radiation de l’Armée), les Officiers ci-après:

– Général Bosco NTAGANDA;

– Colonel RUZANDIZA alias MAKENGA SULTANI;

– Colonel KAHASHA;

– Colonel Vianney KAZARAMA;

– Colonel SABI MANA;

– Colonel SADDAM RINGO;

– Colonel Bernard BYAMUNGU;

– Colonel innocent KAHINA;

– Colonel ZIMURINDA;

– Colonel Baudouin NGARUYE ;

– Lieutenant-colonel DOUGLAS;

– Lieutenant-colonel MBONEZA ;

– Colonel BIYOYO ;

– Colonel NGABO alias « ZAÏROIS» ;

– Et toutes les autres têtes d’affiche du M23.

2. Des mesures conservatoires sur leurs biens privés;

3. Leur mise à la disposition de la Justice.

En ce qui concerne particulièrement Bosco NTAGANDA,

MAKENGA, ZIMURINDA, Innocent KAHINA et Vianney KAZARAMA, il a été ordonné aux Services de Défense et de Sécurité, la redynamisation urgente des opérations de leur recherche visant leur arrestation dans le meilleur délai et leur transfèrement illico-presto à la Justice.

Fait à Kinshasa, le 06 juillet 2012

Pour le Conseil supérieur de la Défense,

Alexandre Luba Ntambo

Vice-Premier ministre, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants

Translate »