Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RDC: huit membres d’une familles tués dans l’éboulement d’une mine

Source: AFP

Mines-au-Katanga2Huit membres d’un famille, dont cinq enfants, sont morts dimanche dans l’éboulement d’une mine abandonnée dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), où ils exploitaient clandestinement de la cassitérite, a-t-on appris lundi de source locale.

L’éboulement s’est produit dans une ancienne carrière de la société mixte belgo-zaïroise “Zaïre Etain”, interdite d’exploitation depuis plus de 15 ans, à Manono, à plus de 650 km de Lubumbashi, capitale de la province du Katanga (sud-est).

“Nous avons retiré de la terre les corps d’une femme et cinq enfants”, dont l’âge n’a pas été précisé, a déclaré à l’AFP Simplice Akanis, administrateur du territoire de Manono, confirmant une information de la Radio Okapi.

“Deux autres corps, dont celui d’une fille de 14 ans”, ont également été retirés de la carrière “où s’étaient infiltrées au moins dix personnes”, a-t-il ajouté, en faisant aussi état de deux blessés graves.

La cassitérite est un minerai d’étain utilisé notamment comme composant des fils de soudure employés dans l’industrie électronique.

Selon les autorités locales, entre 150.000 et 200.000 mineurs, appelés “creuseurs artisanaux”, sont actifs à Manono, la plupart illégalement.

Ils sont “sans encadrement et travaillent avec des outils rudimentaires” dans de vieilles mines abandonnées, parfois à plus de 70 m sous terre, selon M. Akanis. “Des familles entières avec leurs enfants s’adonnent au commerce de la cassitérite au dépend de leur vie”, explique-t-il.

Une étude de 2006 du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF), indiquait que quelque 20.00 enfants travaillaient dans les mines au Katanga.

Fin décembre dans cette province, un éboulement dans une autre mine abandonnée avait fait six morts et cinq blessés. Fin août, l’éboulement d’une mine de diamant dans le Kasaï Oriental (centre) avait tué 18 mineurs clandestins.

La RDC recèle d’immenses ressources naturelles, dont 34% des réserves mondiales connues de cobalt et 10% des réserves de cuivre, ainsi que de l’or, du diamant, de l’uranium.

Translate »