Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RDC-Angola:La province angolaise de Cabinda peut bénéficier de l’énergie électrique du barrage d’Inga

Par Mediacongo.net

Barrage-dIngaLa province de Cabinda, à l’extrême nord-ouest du pays, pourra bénéficier, dans deux ans, de l’énergie du barrage èlectrique d’Inga, de la République Démocratique du Congo, une fois le financement du projet, estimé à 20 millions de dollars américains, est débloqué.

Dans une déclaration faite vendredi à l’ agence angolaise de presse Angop, le gouverneur de Cabinda, Mawete João Baptista, a déclaré que la partie congolaise avait déjà trouvé le financement et ne demande que des garanties du gouvernement angolais pour entamer l’installation de la ligne de transport de l’énergie du barrage d’Inga à Cabinda, en passant par la ville de Moanda, en République Démocratique du Congo.

Mawete Baptista a considéré “d’extrêmement grave” la situation de l’énergie électrique de la province et a prevenu de ne pas seulement compter sur l’énergie des groupes électrogènes parce qu’elle est assez onéreuse et elle ne garantit pas le cadre de développement attendu dans la région.

“Ce problème de l’énergie est crucial pour la province, il n’y aura pas de développement sans énergie électrique”, a-t-il dit ajoutant qu’il est vérifié dans le monde que l’énergie la plus sûre est celle produite par les barrages hydroélectriques.

Compte tenu de sa situation géographique, la province de Cabinda nécessite de l’énergie d’Inga, en vue de réactiver le développement socio-économique et faciliter la vie de la population.

Dernièrement, une délégation de la province du Bas-Congo (RDC) engagée dans les négociations sur le dossier d’Inga a été récemment à Cabinda à l’invitation des autorités locales.

Les Congolais, a-t-il précisé, ont apporté à la table des négociations des propositions assez avancées, y compris le cadre financier déjà défini ainsi que les idées maîtresses de construction de la ligne de transport de l’énergie.

La rencontre a conclu sur la nécessité de l’accord du gouvernement angolais, au niveau central, concernant les garanties pour que les sources de financement localisées puissent être impliquées dans la construction de la ligne de transport de l’énergie de nga/Muanda/Cabinda.

“Ce qui reste, c’est seulement une question de garantie de la part de notre gouvernement central, pour que ce projet de deux ans puisse demarrer”, a éclairci le gouverneur local précisant que il y a une prévision que cette énergie arrive dans la province du Zaire (nord).

Translate »