Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Pourquoi l’opposition congolaise se désintéresse-t-elle des concertations nationales ?

opposition congolaise-Le “per diem”, ou indemnisation journalière, des participants aux concertations nationales a été revu à la baisse par le gouvernement d’Augustin Matata Ponyo. L’on a également constaté un taux d’absentéisme élevé à ces Assises. Mais l’opposition, la principale accusée, donne d’autres raisons pour ce désintéressement subit aux travaux. Initialement, le per diem, le jeton de présence, des participants aux concertations nationales était fixé à 420 dollars, mais il a été ramené à 50 dollars par jour. Le gouvernement congolais a en effet décidé de prendre en charge uniquement la restauration et l’hébergement dans les hôtels. Du coup, les rangs des participants aux travaux se sont clairsemés. Et c’est du côté de l’opposition que les absences semblent les plus nombreuses. Mais les animateurs de l’opposition eux-mêmes, attribuent ce désintéressement à autre chose. Pour le député de l’opposition Lisanga Bonganga, si l’opposition semble se désintéresser de ces concertations, c’est parce qu’elle a l’impression de travailler gratuitement. « Nous sommes venus presque pour faire le bénévolat, l’apostolat… », s’est-il plaint. Selon Lisanga Bonganga, l’autre inquiétude qui empêche les opposants de participer normalement aux travaux, ce sont les promesses non tenues par le gouvernement. « La délégation de l’opposition s’interroge ! Depuis que nous sommes là, rien de tout ce qui nous a été promis par la majorité et surtout par Monsieur Kabila ne s’est réalisé », a expliqué Monsieur Lisanga Bonganga. Cinq jours supplémentaires ont été ajoutés aux concertateurs, pour faire atterrir en douceur les assises appelées à créer la cohésion entre Congolais.

Translate »