Radio Tele LAVDCONGO

Un tribunal angolais ordonne la saisie des biens d’Isabel dos Santos

-Un tribunal angolais a ordonné la saisie des actifs et des comptes bancaires d’Isabel Dos Santos, la fille milliardaire de l’ex-président José Eduardo dos Santos.

Cette saisie semble faire partie d’une campagne de lutte contre la corruption menée par le gouvernement actuel dans un pays riche en pétrole, l’Angola.

Le tribunal a ordonné le gel des comptes bancaires angolais de Mme Dos Santos et la saisie de ses participations dans des sociétés locales, notamment le géant des télécommunications Unitel et la banque Fomento de Angola (BFA), a rapporté l’agence de presse publique.

L’administration du président, Joao Lourenço, cherche à recouvrer 1 milliard de dollars US (760 millions de livres sterling) que lui doit Isabel dos Santos et ses associés.

Elle a nié à plusieurs reprises être auteur de malversations durant le mandat de son père.

Qui est Isabel Dos Santos?

Isabel Dos Santos est souvent décrite comme la femme la plus riche d’Afrique.

Le magazine Forbes estime sa fortune à 2,2 milliards de dollars.

Âgée de 46 ans, elle vit à l’étranger et déclare qu’elle a quitté l’Angola parce que sa vie était menacée.

Elle dirige un énorme empire commercial avec des participations dans des sociétés en Angola et au Portugal, où elle a des parts dans la société de télévision par câble Nos SGPS.

Dans un tweet, Mme Dos Santos n’a pas fait directement référence à l’ordonnance du tribunal, mais a déclaré que “la route est longue, la vérité prévaudra”.

Mme Dos Santos a acquis une grande notoriété publique en 2016, lorsque son père l’a nommée de façon controversée à la tête de la société pétrolière publique angolaise Sonangol.

Elle a été licenciée de ce poste en 2017 par M. Lourenço, le successeur de son père.

Son frère poursuivi en justice

Son frère, José Filomeno dos Santos, est jugé en Angola pour corruption.

L’accusation soutient que lui et ses co-accusés ont aidé à faire sortir 500 millions de dollars du pays alors qu’il était à la tête du Fonds souverain de l’Angola. Ils ont plaidé non coupable.

L’ordonnance du tribunal a été lue à la télévision d’État – un geste puissant dans un pays où, pendant des décennies, la famille Dos Santos semblait intouchable.

Il y a deux ans, en 2017, M. Dos Santos s’est retiré après 38 ans au pouvoir.

Et à la surprise de beaucoup, son successeur s’est retourné contre la famille, promettant une grande répression de la corruption.

Depuis lors, des milliards de dollars de biens volés ont été récupérés à l’étranger.

Translate »
Radio Tele LAVDCONGO