Radio Tele LAVDCONGO

Sante: Coronavirus en Chine : deux villes en quarantaine

Airport officials have been screening for possible cases of the novel coronavirus in airports in the U.S. and in other countries such as this checkpoint at Wuhan Tianhe International Airport in Wuhan, China, where the illness originated.

-Une deuxième ville chinoise sera mise en quarantaine afin de contrôler la propagation d’un nouveau Coronavirus qui a déjà fait 17 morts en Chine.

Les autorités ont suspendu les vols et le trafic ferroviaire à destination et en provenance de Wuhan – une ville de 11 millions d’habitants – ainsi que tous les transports publics de la ville.

Des mesures similaires seront appliquées à Huanggang, une ville voisine de plus de sept millions d’habitants, à partir de minuit.

Il y a plus de 500 cas confirmés du virus, qui s’est propagé à l’étranger.

La nouvelle souche de coronavirus proviendrait d’un marché de Wuhan.

Un habitant de la ville a déclaré que l’atmosphère ressemblait à “la fin du monde”.

La décision de mise en quarantaine intervient alors que des millions de Chinois traversent le pays pour les prochaines vacances du Nouvel An lunaire.

Un autre habitant de Wuhan a déclaré sur le site de médias sociaux Weibo qu’ils étaient “au bord des larmes” lorsqu’ils ont entendu parler de la mesure de quarantaine.

Quelles sont les dernières nouvelles ?

La fermeture des transports publics de Wuhan est entrée en vigueur à partir de 10 heures, heure locale (02:00 GMT), laissant les gares et les aéroports normalement très fréquentés vides.

Les autorités sanitaires auraient rendu le port du masque obligatoire dans la ville.

Elles conseillent aux gens d’éviter les foules et les rassemblements publics.

La demande de gants en caoutchouc et de masques chirurgicaux est montée en flèche.

Taobao, le géant chinois de la vente en ligne, a averti les vendeurs de ne pas profiter de l’épidémie en augmentant les prix.

Les rayons vides des supermarchés à WuhanCopyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionLes rayons des supermarchés se sont vidés à Wuhan alors que les habitants s’approvisionnaient

Quelques heures après l’entrée en vigueur de la fermeture de Wuhan, les autorités de Huanggang – à l’est de Wuhan – ont annoncé la suspension du système de bus et de trains de la ville à partir de minuit, et ont encouragé les gens à ne pas quitter la ville.

Les cafés, les cinémas, les théâtres et les centres d’expositions des deux villes ont été fermés.

Ezhou – une ville de plus d’un million d’habitants située juste au sud de Huanggang – a annoncé qu’elle avait fermé ses gares.

Tous les décès survenus jusqu’à présent se sont produits dans la province de Hubei, dont Wuhan est la capitale.

La plupart des 17 victimes étaient âgées et souffraient d’autres maladies chroniques, notamment de la maladie de Parkinson et du diabète.

Presentational grey line
Medical staff in WuhanCopyright de l’imageREUTERS

Un médecin d’un hôpital de Wuhan a parlé à la BBC

Le virus se propage maintenant à une vitesse alarmante. Les hôpitaux sont bondés de milliers de patients, qui attendent des heures pour voir un médecin – vous pouvez imaginer leur panique.

Normalement, Wuhan est un endroit où il fait bon vivre et nous sommes fiers de notre travail – les spécialistes ont élaboré ici un guide pour le diagnostic et le traitement des coronavirus.

Mais, j’ai peur parce que c’est un nouveau virus et les chiffres sont inquiétants.

Il y a deux jours, on nous a dit de ne pas aller travailler à cause du risque de contamination.

Si nous quittons notre domicile sur le campus de l’hôpital, nous sommes obligés de porter des masqIl dort en ce moment et nous essayons de le protéger le plus possible – en nous lavant les mains, en aérant l’appartement, en évitant tout contact avec les gens.

Dehors, je ne vois presque personne dans la rue. On nous a dit d’éviter de nous rassembler.

Je suis allée au supermarché pour acheter de la nourriture, mais il n’y avait plus rien – ni légumes ni biscuits. Certaines célébrations du Nouvel An lunaire sont annulées.

Les gens avaient acheté des billets pour rentrer chez eux pour le Nouvel An lunaire, mais ils ne peuvent plus y aller maintenant. Tout le monde est coincé ici et ne peut pas partir.

heatmap showing where the cases of the coronavirus are confirmed

Que savons-nous du virus ?

Actuellement connu sous le nom de 2019-nCoV, le virus est considéré comme une nouvelle souche de coronavirus non encore identifiée chez l’homme.

Le virus Sars (syndrome respiratoire aigu sévère), qui a tué près de 800 personnes dans le monde au début des années 2000, était également un coronavirus, tout comme le rhume.

Les autorités ont déclaré que ce nouveau virus provenait d’un marché de fruits de mer à Wuhan qui “effectuait des transactions illégales d’animaux sauvages”.

Le marché a été fermé depuis le début de l’année.

Certains chercheurs ont suggéré que la maladie pourrait provenir de serpents.

Selon une étude publiée mercredi dans le Journal of Medical Virology, l’analyse génétique suggère que les serpents sont “le réservoir le plus probable d’animaux sauvages” pour le virus, mais cela devrait être confirmé par d’autres études.

Des personnes masquées montent dans les escaliers roulants de la gare de Hankou le 22 janvier 2020 à WuhanCopyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionTous les services ferroviaires au départ de Wuhan ont été suspendus

D’autres chercheurs ont remis en question cette affirmation.

Il existe également des preuves de transmission interhumaine, le virus se transmettant des patients aux membres de leur famille et aux travailleurs de santé.

Mais comprendre davantage comment le virus se transmet entre les personnes est l’une des principales questions en suspens dans cette épidémie.

Le virus infecte les poumons et les symptômes commencent par une fièvre et une toux.

Il peut évoluer vers un essoufflement et des difficultés respiratoires.

Le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) débat toujours de l’opportunité de déclarer ou non une “urgence mondiale” concernant le nouveau virus.

Une urgence mondiale est le niveau d’alerte le plus élevé que l’OMS puisse déclencher et a déjà été utilisée pour réagir à la grippe porcine, au virus Zika et au virus Ebola.

Quelle est la situation au niveau mondial?

Les autorités du monde entier ont annoncé des mesures de contrôle pour les passagers en provenance de Chine.

La Thaïlande a confirmé quatre cas de virus, le plus grand nombre en dehors de la Chine.

Les États-Unis, le Japon, Taïwan et la Corée du Sud ont tous signalé un cas chacun.

Le premier cas américain a été confirmé mardi.

Le président Donald Trump a déclaré que la situation était “totalement sous contrôle” et qu’il faisait confiance aux informations fournies par les autorités chinoises.

Avec BBC

Translate »
Radio Tele LAVDCONGO