Justine Masika Bihamba, la fondatrice et présidente de l’ONG congolaise Synergie des Femmes, estime que les cas de viols et de violences sexuelles ont augmenté en République démocratique du Congo durant la période électorale.

Selon elle, l’élection du président Félix Tshisekedi ne correspond pas à la vérité des urnes et cette continuité se traduit par aucun changement notable sur le terrain.

Ecoutez son interview en cliquant sur la photo ci-dessus.

Read More