MAKAMBO EYEI N’DONGO
Bulletin d’information des résistants Congolais en Suisse
News letter n°1
Lausanne, Rue des Amis 7, 1018 Lausanne 1

Par P.N.K. porte parole des patriotes congolais de Suisse.
Frères de sang et de conviction,
Le combat de libération nationale que vous venez de lancer en RDC depuis le front de Dongo en Equateur est légitime. Soyez rassurés que son écho a trouvé du répondant partout dans le monde. Et dans chaque coin où se trouve les vrais enfants du pays ; les plus habiles s’organisent. C’est le cas en Afrique du Sud, en Angola, en Grande Bretagne, en France, au Canada et en Suède. En Suisse l’appel de Dongo ne peut nous laisser indifférent ; nous sommes de ceux qui sont convaincus que cet appel traduit profondément la logique idoine qui doit nous permettre après tant d’années de souffrances et d’humiliation de libérer notre pays de l’occupant étranger. La misère humaine a atteint le seuil de l’inacceptable et intolérable au Congo RDC.
C’est pourquoi notre combat est juste, loyal, digne, légitime, noble, puisant son énergie et sa force sans commune mesure dans ce qui est divinement sacré à savoir, l’impérieux devoir de défendre notre territoire national, don de Dieu, propriété inaliénable du peuple Congolais, gage de son indépendance et de sa souveraineté.

Il va de soi qu’aux grands maux il va falloir apporter des grands remèdes. L’objectif central qui doit guider notre lutte est celui  d’atteindre et pénétrer d’une manière ou d’une autre toutes les arcanes du pouvoir à Kinshasa afin d’assommer la dictature et l’imposture, et récupérer notre patrimoine commun pour le restituer à qui de droit c’est-à-dire au peuple congolais qui doit en disposer pleinement.

Trêve de discours, le temps est venu où chaque fils de la mère patrie, quelque soit son statut social devra se mettre debout et se ranger en ordre de bataille derrière les combattants de Dongo, pour lancer l’assaut final. La peur a changé de camp ; elle se déferle aujourd’hui dans le camp de l’occupant étranger. Celui-ci sait avec pertinence que le noeud gordien du complot ourdi dans des salons occidentaux pour la balkanisation de notre territoire national et son immense contenu au profit des prédateurs de touts poils a été dénoué, l’ennemi de notre peuple formellement identifié est mis à nu. Ceux qui ont cru transformer notre peuple comme leur marche pied et notre pays comme leur vache à lait, sont en train de vivre le revers de leur propre médaille. L’imposteur Tutsi –Rwandais placé à la tête de notre pays pour légitimer leur basse besogne ne pourrait ignorer que ses jours sont désormais comptés et il sera arrêté et traduit devant la
justice pour répondre à tous ses crimes qu’il a commis contre notre peuple, n’en déplaise à ses protecteurs patentés et ses collabos congolais thuriféraires en mal de mangeoire publique.

Soyez enfin rassurés frères de sang et de conviction que l’incarnation de ce combat par les vrais fils de ce pays marque une étape emblématique de l’éveil d’une conscience collective porteuse de notre âme congolaise, socle de notre unité nationale.
Si depuis cinquante ans d’indépendance, mal octroyée par l’Etat Belge, notre histoire ne s’est résumée qu’en termes de désordres, anarchies, guerres, dictatures, impostures et complots de toutes sortes, faisons qu’en revanche ce combat de libération lancé depuis
Dongo puisse implanter une stèle le 30 juin 2010 symbole d’une véritable libération afin que notre peuple comme le lion de Virunga fier et tête debout recouvre sa dignité et redevienne à jamais le maître incontesté de son propre destin.
Que vive le Congo et le peuple Congolais,
Que Dieu de nos ancêtres bénisse le Congo.
Fait à Lausanne, le 19 décembre 2009
Paul Kahumbu Ntumba
Porte parole
Tél : +41 21 647 80 16
Mobile : +41 78 902 65 77

1 COMMENT

Comments are closed.