Par Don Kayembe (LAVDC)

“Ce que l’on concoit mieux s’annonce clairement et les mots pour le dire viennent aisement. dit-on.”

 

Agents de la CENI

-L’institution d’appui a la democratie en RD Congo, la CENI semble perdre son Nord. Pourquoi a –t-elle perdu sa boussole, et bien la CENI (commission électorale nationale independante) n’a pas été en mesure de publier le vendredi 13 janvier les résultats des législatives tel que prévu dans son calendrier. Il faut rapeller que les elections legislatives etaient couples aux présidentielles, le 28 Novembre dernier. Les nuits seront encore longues pour les candidats deputes comme pour les congolais en general qui devront patienter jusqu’à au 26 janvier, pour connaitre la composition de l’assemblée nationale, si jamais la CENI tiendrait a sa promesse.

Dans son communiqué lu par son questeur, la CENI a annoncé le report de la proclamation des resultats des legislatives en la fin de ce mois de Janvier. Dans ce communiqué, la Commission Electorale Nationale Inependante precise qu’elle annoncera les résultats le 18 janvier, c’est- a- dire le mercredi prochain pour les provinces mais elle ne sera pas a meme de le faire pour Kinshasa la capitale a la meme date, ce qui presage que c’est seulement le 26 janvier que l’ensemble des cinq cents sièges de l’assemblée pourront etre connus.

Entre temps, tant au niveau national qu’international les opérations de compilation des résultats des élections législatives de fin novembre 2011 ont été jugees chaotiques car entachées d’irrégularités de fond en comble au point que d’aucun se pose la question de la « légitimité des résultats ».

Au demeurant, bien nombre d’observateurs, en commencant par le Centre Carter specialise en observation des elections a travers le monde,ont releve dans leurs rapports notamment une mauvaise gestion des procès verbaux (PV) de dépouillement, « l’obstruction » au travail des observateurs et des témoins, causant ainsi une opacite sans reference dans les resultats. Des cas de « falsifications » de résultats dans certains centres locaux de compilation ont ete notes par les observateurs et meme certains candidats qu’ils soient de la Majorite au pouvoir que de l’opposition.

Recemment, l’eglise catholique au plus haut niveau de sa gestion a demande a la CENI de se remettre en cause ou de demissionner tout simplement. Mais la reaction de la CENI se fait encore attendre.

Que des irregularites, que des falcifications des resultats des elections et presidentielles et legislatives constatees traduisant enfin l’incompetence ou la mauvaise foi des animateurs de l’instituition organisatrice des elections en RD Congo.

Shame on you, CENI!

1 COMMENT

  1. Un grand merci pour ce contenu unique. Je suis un adepte de votre site. N’hésitez pas à naviguer sur le mien, être dj pour les comités d’entreprises dans l’Eure, ça me connaît !

Comments are closed.