Plusieurs ambassadeurs attentent toujours de pouvoir remettre leurs lettres de créance à Kinshasa, un nouveau directeur général Moyen-Orient pressenti au ministère turc des Affaires étrangères, l’existence d’Air Madagascar menacée par le procès intenté par Air France… Chaque semaine, Jeune Afrique vous invite dans les coulisses de la diplomatie africaine.

• RD Congo - États-Unis : Oncle Sam attendra

Capture d’écran J.A.

Cinquante-cinq jours après son arrivée à Kinshasa le 24 octobre, Mike Hammer, l’ambassadeur des États-Unis, attendait encore de pouvoir remettre ses lettres de créance à Joseph Kabila. Mi-décembre, au moins huit diplomates étaient dans le même cas. Reste que ce délai est inhabituel pour un grand partenaire de la RD Congo : François Pujolas, l’ambassadeur de France, avait été reçu après quelques jours d’attente, début septembre. Kinshasa reproche à Washington d’infliger des sanctions ciblées à certains de ses dignitaires.

L’origine de l’article >>