Radio Tele LAVDCONGO

LEADERSHIP NATIONAL CONGOLAIS DE PROGRES : RDC, Le Chemin qui nous mènera à la libération et au progrès 4

La signification et l’importance de nos valeurs traditionnelles et des Acquis historiques positifs

Nos valeurs traditionnelles et tous les Acquis positifs obtenus, tout au long du Combat politique pour la libération et le progrès, au prix de la bravoure, du courage héroïque, de la détermination, de l’abnégation, des privations, des efforts, des sacrifices et du sang sont l’humus et le reflet de notre code A.D.N., de notre identité propre et spécifique, de notre être métaphysique, culturel, axiologique, social et spirituel.

Elles font transparaître notre âme ; elles définissent l’organisation de notre société et de notre unité politique enracinée dans un ensemble culturel ; elles sont une représentation de soi d’un peuple comme sujet agissant.

Elles démontrent que chaque société génère et organise son existence et son propre Etat dont les caractéristiques les plus intimes ne peuvent être transposées ailleurs, de sorte qu’il n’existe pas une culture et un état prototype universelle, mais des cultures et des états dont les traits reflètent le génie propre de chaque peuple, l’histoire, la géographie, et tout ce qui contribue à identifier la culture propre à ces peuples. Chaque culture et état présente une personnalité spécifique faite des particularités non transposables. Il en va de culture et d’état comme de tout être humain irréductible génétiquement et rebelle selon les règles biologiques à tout clonage.

Une culture est comparable à un récit qui raconte l’histoire des hommes et donne un sens à leur vie individuelle et collective. Une culture est comme un sémaphone : la description de ses pièces et de ses mouvements n’apporte pas grand’ chose quand on ignore la signification des signaux transmis.

Une culture d’un peuple la signature de son identité génétique particulière et elle voile une vision, une praxis et un projet d’une communauté humaine, sociale et politique liée à un imaginaire historique partagé. Pour mieux connaître et comprendre cette communauté humaine, sociale et politique, il faut saisir l’arrière-fond des symboles, des actes, des pensées et des gestes et des rites culturels visibles.  

Chaque culture dévoile la centralité souterraine d’un peuple et d’une société, de là découle son articulation en forme et en un type d’organisation. En effet, s’il y a un trait commun à toutes les sociétés, c’est bien que chacun construit son propre univers mental, pensé et impensé, qui traduit sa vision du monde, du vivre ensemble. 

 

  1. Trahir nos valeurs culturelles reçues en héritage et le patrimoine positif acquis au cours du Combat, c’est trahir nos Ancêtres, nos Parents, nos Anciens et nos Martyrs ; c’est trahir notre génie propre, nous nier nous-mêmes, nier notre identité, notre destin et notre mission ; c’est ignorer et mépriser les efforts, les sacrifices et le martyre de tant de nos Compatriotes, c’est perdre la meilleure partie de nous-mêmes.

Comment pouvons-nous exiger que les Etrangers nous respectent et nous aident à mettre fin à la Tragédie congolaise quand nous jetons nous-mêmes dans la poubelle de l’histoire le Meilleur Fruit issu du Génie culturel propre de notre Peuple agissant en toute souveraineté ? Qui peut nous expliquer pourquoi l’application des Résolutions de la Conférence Nationale Souveraine (CNS, 7 août 1991-7 décembre 1992) est toujours bloquée pendant que nous continuons à appliquer, 60 ans après la proclamation de ’indépendance et de la souveraineté nationale (le 30 juin 1960), une constitution étrangère et qui n’est même pas un chef-d’œuvre ? Et pendant ce temps, nous gardons dans nos tiroirs deux constitutions démocratiques issues de la CNS et rédigées par les Fils de notre Pays ?

Nous sommes interpelés à chaque instant par les sacrifices, les efforts, la constance, la ténacité, le dépassement de soi, le courage, l’oubli de soi, le dévouement, le don de soi et le martyre des Ancêtres, des Parents et de tant de Compagnons de lutte tombés sur le Champs de bataille tenant en mains le Drapeau des Forces congolaises de progrès. 

La meilleure façon de reconnaître leur contribution au Combat et leurs mérites et de leur rendre hommage et justice consiste à préserver parcimonieusement l’héritage qu’ils nous ont légué, de l’enrichir de notre apport, de l’élever dans une synthèse supérieure et de le léguer à notre tour à nos enfants et à toutes les générations futures.

 

Cette vision de progrès et ces valeurs sont notre boussole, notre guide et le socle de notre engagement dans tous les combats menés pour la libération et le progrès ainsi que pour le triomphe de différentes causes nobles et justes.

Nous devons nous accrocher à notre vision de progrès et à nos valeurs même si elles nous paraissent parfois ternies et usées, et même si en tant que membres des forces de progrès et dans notre vie quotidienne, nous les avons souvent trahies.

 

Notre vision de progrès et nos valeurs font de nous ce que nous sommes en tant que membres des forces de progrès. Elles ont été, au cours de plusieurs années de lutte, soumises à l’épreuve du temps, des faits, des vicissitudes, de l’expérience et même parfois et fortement bousculées. Mais, elles se sont affirmées identiques, fortes, durables hier et aujourd’hui. Au cours de l’évolution du temps et de l’histoire, elles se sont révélées impérissables. A chaque instant, elles exigent de nous la loyauté, la fidélité, la constance, l’humilité et les actes concrets.

 

Fait le 15 avril 2021.

Pour le Leadership National Congolais de Progrès

Dr François Tshipamba Mpuila

GSM et WhatsAAp : +32-493-325-104

E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr

 

Translate »
Radio Tele LAVDCONGO