Le Nigeria défendra son titre de champion d’Afrique contre l’Afrique du Sud samedi à Accra, la capitale ghanéenne.

Grâce à leurs victoires en demi-finales, les Nigérianes et les Sud-africaines se qualifieront également pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA en France, la huitième pour le Nigeria et la première pour l’Afrique du Sud.

Les Super Falcons du Nigeria ont eu besoin de passer l’étape des tirs au but pour battre le Cameroun après 120 minutes sans but, tandis que l’Afrique du Sud battait le Mali 2 : 0 dans l’autre demi-finale.

A lire aussi :Défaite des Black Queens du Ghana

Le Cameroun et le Mali doivent maintenant se qualifier pour le match de barrage pour la troisième place de la journée vendredi, où le vainqueur se verra offrir une place en Coupe du Monde.

Lors de la première demi-finale, qui était une répétition des deux dernières finales de la CAN féminine, le Nigeria et le Cameroun ont passé plus de 120 minutes sans marquer un but.

Il y a eu plus d’animation lors des tirs au but après le match. Les Nigérians ont inscrit les quatre buts de leur équipe ; Ngozi Ebere marquant le penalty décisif.

Le Cameroun a été défait à la suite des deux tentatives ratées des joueuses Gaëlle Enganamouit et Geneviève Ngo Mbeleck.

A lire aussi :Déluge de buts à la CAN féminine

Il s’agissait de la première séance de tirs au but de ce tournoi en 10 ans et de la dixième victoire du Nigeria sur le Cameroun en CAN féminine.

Les Banyana Banyana, menée par la capitaine Janine Van Wyk sont entrée dans l’histoire en atteignant leur première phase finale de Coupe du Monde grâce à un but en chaque période contre le Mali.

Les deux équipes avaient revendiquées des penaltys rejetés par l’arbitre : le Mali pour un ballon touché de la main et l’Afrique du Sud pour une faute.

A la demi-heure de jeu, l’Afrique du Sud réussit une percée qui permet à Thembi Kgatlana de tromper la gardienne malienne Adoudou Konate.

Kgatlana totalise cinq buts, ce qui fait d’elle la meilleure buteuse lors de cette CAN au Ghana.

Media playback is unsupported on your device

Le Mali n’a pas cessé d’insister pour égaliser mais n’a pu concrétiser ses passes décisives dans la surface de réparation.

L’Afrique du Sud s’est assurée de la victoire à neuf minutes de la fin, lorsque Lebohang Ramalepe, d’une frappe du côté droit de la surface de réparation a nettoyé le coin supérieur gauche du filet de la gardienne malienne.

Cette victoire a déclenché des célébrations endiablées sous la houlette de Van Wyk, qui a déclaré avant le tournoi que ce serait un tournoi émouvant pour elle et plusieurs joueuses seniors, car ce pourrait être la dernière chance pour l’une d’entre elles de se qualifier pour une Coupe du Monde.

L’origine de l’article >>