Copyright de l’image Getty Images

Fulham a déclaré qu’il allait prendre des « mesures plus musclées » après que l’attaquant Aboubakar Kamara a été victime d’abus racistes sur les médias sociaux à la suite de la victoire du club contre Huddersfield, samedi.

Aboubakar Kamara, âgé de 23 ans, a manqué un penalty après avoir refusé de donner le ballon à Aleksandar Mitrovic.

A lire aussi :Cinq nouvelles recrues pour Fulham

Il a été vilipendé en ligne après le match de Premier League, que Fulham a remporté 1-0 grâce à un but tardif de Mitrovic.

Dans une déclaration, Fulham a décrit les commentaires comme « dommageables et blessants ».

« En tant que club fier de notre respect et de notre civilité, nous condamnons toute personne qui pourrait être associée à cette activité répugnante », a déclaré un porte-parole du club.

A lire aussi :L’Ivoirien Séri à Fulham

« Le club apportera tout le soutien nécessaire à Aboubakar et prendra les mesures les plus énergiques possibles contre les personnes identifiées et responsables de ces postes. »

Après le match, l’entraîneur de Fulham Claudio Ranieri a déclaré qu’il « voulait tuer » Kamara et l’a accusé de manquer de respect à tous les joueurs du club.

A lire aussi : Swansea City rejette une offre de Fulham

Mais Mitrovic a défendu le Français en disant : « C’est un attaquant, il a aussi soif de buts. Il a marqué son dernier penalty ».

« C’est normal. Il est jeune. Ce genre de choses peut arriver ».

L’origine de l’article >>