Me Marie Therese Nlandu

Me Marie Therese Nlandu

Dans quelque entreprise humaine qu’on s’engage, la première des conditions de réussite reste la détermination avec laquelle on empoigne les paramètres et les enjeux de l’essentiel pour aboutir à un résultat probant. Parmi les obstacles à la réussite on rencontre la digression, la calomnie et l’injure. En politique comme dans tout autre domaine public, si l’on n’est pas prêt à affronter de tels écueils, autant renoncer dès le départ.

Le contexte politique de la RDC requiert une vigilance accrue, car les fossoyeurs du Congo ne reculeront devant rien pour malmener tous ceux des nôtres qui sont pour un véritable changement dans notre pays. Le pillage systématique auquel se livre le pouvoir de Kinshasa associé à ses parrains enrichit une toute petite minorité et celle-ci orchestrera toute sorte de rumeurs et d’invectives pour tenter de discréditer les véritables combattants de notre peuple qui menacent ce règne de prédation. Toutes les manœuvres seront bonnes de la part de ce pouvoir pour garder sa domination sur notre peuple en faisant main basse sur les ressources du Congo. Ce même pouvoir et ses acolytes se lanceront davantage dans la déstabilisation de l’opposition véritable qui s’organise pour changer la donne et remettre le destin du Congo entre des mains congolaises patriotes, fières, compétentes et soucieuses du bien-être de tous les Congolais. Pour cela, ils imagineront toutes sortes de manipulations pour détourner les Congolais dans leur légitime lutte contre les mercenaires étrangers et congolais qui, par la force, la ruse et la tricherie, se sont emparés des commandes de notre devenir commun. Pour parvenir à leur fin, ils comptent sur la naïveté des Congolais. Ils oublient que chaque jour qui passe fait grandir la conscience du peuple congolais et augmente sa capacité à ne pas tomber dans les pièges que lui tend son ennemi.

Nous en appelons à la vigilance du peuple congolais pour déjouer les astuces de ceux qui veulent nous maintenir sous leur chape en nous divisant. Peuple congolais, retiens ceci : les jours du pouvoir ennemi de notre peuple sont comptés. Nous ne sommes pas les seuls à le savoir, c’est pourquoi plus ce pouvoir voit arriver sa fin, plus il devient machiavélique pour se maintenir. Sa méthode consiste à distribuer des coups à ses adversaires. Mais ces dernières tentatives ne sont que les derniers mouvements d’un serpent dont la tête est entrain d’être tranchée et la fin inéluctable.

Chers compatriotes, nous découvrons comme vous un chiffon d’un prétendu gouvernement d’union nationale mis en ligne par une main irresponsable et dans lequel on essaie de placer Me Marie-Thérèse Nlandu en tant que ministre de la justice. La perfidie est à son comble lorsqu’on découvre que le document est faussement signé par un soi-disant ressortissant du Congo Central d’après le nom avec un numéro de téléphone inexistant. Pour qui sait comprendre, on voit l’intention des organisateurs de la manœuvre. Lorsqu’on se penche sur les noms de ce faux gouvernement – le nom de Me Marie-Thérèse Nlandu est mal orthographié-, le mélange des genres finit par donner un haut-le-cœur pour quiconque connaît le Congo et son histoire. Me Marie-Thérèse Nlandu et le Congo en Légitime Défense tiennent à réaffirmer ici que nous ne nous associerons pas à ceux qui ruinent notre destin commun, mais nous les combattrons jusqu’au bout. Me Marie-Thérèse Nlandu rejettera avec la dernière énergie toute proposition de ceux qui ont trahi l’idéal de notre indépendance, sacrifié notre souveraineté nationale et sapé le bonheur du peuple congolais. Le jour vient, et il est déjà proche, où tous ceux qui se font coopter par le pouvoir de l’étranger répondront devant la justice de notre pays pour avoir préféré leurs avantages personnels à l’indépendance du Congo et au bien-être des tous les Congolais. Composé d’une équipe dynamique, forte, compétente et patriote, le Congo en Légitime Défense représente une force incontournable de changement et porte un projet réel pour libérer le Congo des mains ennemies, travailler au développement de notre pays et assurer le bien-être de tous les Congolais et pas seulement de quelques-uns. Inutile dans ces conditions de vous rappeler que nous ne négocierons pas notre dignité et par conséquent l’avenir de notre peuple pour occuper des postes dans un gouvernement quelconque. Notre action s’inscrit dans un bouleversement complet des institutions de la R.D.C. Tout doit changer ! Nous n’acceptons pas qu’on reprenne les mêmes et qu’on recommence. On ne fait pas du neuf avec du vieux.

Pour Me Marie-Thérèse Nlandu et les membres de l’équipe du « Congo en légitime défense », CLD en sigle, cette liste a été rédigée par un irresponsable. On découvre curieusement qu’il n’y a pas de Premier ministre sur cette liste et que Me Marie-Thérèse Nlandu n’est pas la personne qui forme ce gouvernement mais elle est citée comme sont cités tous les autres Congolais figurant sur cette liste. En plus, il s’agit d’un gouvernement sans Vice-ministres. Ces quelques éléments montrent que cette liste a été rédigée par un rigolo qui redoute déjà l’efficacité du travail que mène Me Marie-Thérèse Nlandu pour faire avancer le dossier congolais sur la scène internationale et qui pense que le seul moyen de la dissuader consiste à la salir en utilisant des propos comme « la diaspora congolaise trahit par Landu Marie-Thérèse et ses complices ». Hélas ! Notre compatriote se trompe parce que les résultats des efforts de Me Marie-Thérèse Nlandu et de l’équipe qui l’accompagne commencent à porter des fruits si bien que le genre des Congolais qui s’opposent au progrès trouvent de quoi distraire leurs compatriotes. Mais ils n’y parviendront pas, parce que la détermination de Me Nlandu est totale pour changer le destin du Congo et surtout parce que les Congolais sont aujourd’hui plus mûrs, plus prudents et plus attentifs. L’expérience du passé ne les poussera pas à se mettre derrière un leader qui n’a pas montré sa capacité de se battre pour défendre les intérêts des Congolais.

Comment peut-on penser un seul instant que Me Marie-Thérèse Nlandu qui se bat pour une meilleure gouvernance en RD Congo, pour plus de transparence dans la gestion de la res publica, pour un Etat respectueux des droits de chaque Congolais puisse accepter d’être dans un gouvernement dirigé par celui qui se fait appeler Joseph Kabange Kabila qui l’avait mise en prison ?

Peuple congolais, portons nos yeux vers l’avenir. Le Congo de demain aura besoin de toutes ses filles et de tous ses fils. Nous construirons un Etat de droit et non un Etat basé sur le partage de privilèges comme sous le régime actuel. Pour construire une République digne de ce nom, un accent particulier doit être mis sur les compétences et l’amour de la patrie de chaque responsable, car c’est la seule voie vers la réussite. Le Congo est plein de personnes talentueuses, dignes, respectueuses et responsables. Il suffira de les mettre au bon endroit pour qu’ils participent pleinement au développement du pays.

Pour ne plus être distraits par des irresponsables qui passent leur temps à raconter et à écrire n’importe quoi, nous appelons les Congolais à plus de vigilance et à plus de rigueur, car le travail qui nous attend est considérable. Pour parler comme Martin Luther King, dans la lutte qui nous incombe, nous avons un devoir impérieux : c’est celui d’être intelligents.

Nous devons jeter les jalons de la future République en étant sereins et en nous fondant sur des bases solides de démocratie participative et en travaillant avec des Congolais respectueux des droits de chaque Congolais. Qu’aucun de nos ennemis ne compte sur la passion et l’émotif des Congolais qui nous dévient si souvent de véritables enjeux auxquels nous devrions consacrer tous nos efforts.

Ensemble, nous vaincrons. Oui demain nous serons libres.

Me Marie-Thérèse Nlandu et les Congolais qui travaillent avec elle démentent formellement les bruits qui circulent et qui prétendent qu’elle aurait monté un gouvernement. Il appartient au peuple congolais de lui confier une telle charge.

Que Dieu bénisse le Congo.

« Le Congo n’a qu’un seul destin, être GRAND ».

Pour le Congo en Légitime Défense

Fweley Diangitukwa, Vice-président

Roger Puati, pasteur

La Cure, av. Saint-Paul 5

1004 Lausanne, tél. 021 624 33 35

rpuati@bluewin.ch