Par




Le Français Corentin Martins a réalisé un exploit de taille : envoyer la 104e nation mondiale à la première Coupe d’Afrique des nations de son histoire. Les Mourabitounes ont remporté quatre de leurs cinq premiers matches en éliminatoires, dont le dernier face au Botswana (2-1), synonyme de qualification avant même l’ultime journée. Corentin Martins, ancien milieu de terrain, international français, sélectionneur des Mourabitounes, entre dans l’histoire du football mauritanien.

« Dans la vie, je compte beaucoup sur moi ». Cette phrase, Corentin Martins l’a dite en 2000 au moment où il allait jouer un match de Ligue des champions avec Bordeaux face à Manchester United. Sélectionneur de la Mauritanie depuis 2014, l’ancien joueur de Brest a travaillé avec patience et acharnement pour construire son groupe.

Un travail sur la longueur

Aujourd’hui, le voilà qualifié pour la prochaine CAN. Un objectif atteint avec conviction qui lui donne la satisfaction de vivre sa plus « belle émotion sportive ». Et pour se qualifier, la Mauritanie n’a pas fait les choses à moitié puisqu’elle est actuellement première de son groupe à l’issue des cinq premières journées de qualification. Elle a remporté quatre rencontres dans sa poule.

« Je veux que l’on termine premier pour que l’on ne dise pas que la qualification est due à la CAN à 24. On a eu la chance de gagner 4 matches sur 5. Rien n’a été facile. On avait peu de marge à chaque match et pas de talents individuels. On a beaucoup travaillé sur la solidarité, la générosité et nous avons eu la confiance du président. Ça fait quatre ans que l’on travaille ensemble », commente Corentin Martins sur RFI. Il ajoute : « Quand je suis arrivé, il y avait 7 expatriés. Aujourd’hui, il y a environ 7 locaux, et 16 ou 17 expatriés. C’est grâce aux résultats de la sélection. Le joueur mauritanien est désormais regardé d’un œil plus attentif. »

Un milieu de terrain doué

L’ancien joueur de Strasbourg disait lors du CHAN 2018 au Maroc où il officiait avec les A’ : « Quand je suis arrivé, j’avais déjà vu quelques matches de la Mauritanie. J’y suis d’abord venu pour superviser le championnat. Aujourd’hui nous avons des objectifs. Je poursuis l’aventure, car je me sens bien avec les deux groupes. J’ai le sentiment que je n’ai pas terminé mon travail. »

International français à 14 reprises, Corentin Martins a commencé sa carrière de footballeur à l’âge de 20 ans en première division à Brest. Le talent du jeune meneur de jeu est très vite remarqué. L’année suivante, après la liquidation judiciaire du club breton, il arrive à Auxerre. « Pas une seule minute, je n’ai été déçu de l’avoir », dira l’ex-entraîneur bourguignon, Guy Roux. Corentin Martins a marqué l’histoire de l’AJA avec trois titres et une demi-finale de la Coupe d’Europe en un peu plus de quatre années. Il a réussi le doublé Coupe-Championnat en 1996.

Corentin Martins a aussi fait les beaux jours du Deportivo Corogne en Espagne. Lors de la saison 96-97,  il s’impose comme titulaire au milieu de terrain dans une formation qui aligne les stars comme un certain Rivaldo, futur ballon d’or. La Corogne termine 3e du championnat, et avec 13 buts Martins est le deuxième meilleur buteur du club derrière Rivaldo.

La carrière d’entraîneur de Corentin Martins a débuté à Brest en 2012. En juillet 2013, il est limogé après une série de huit défaites d’affilée plaçant le club breton bon dernier de Ligue 1. Aujourd’hui, le voilà en haut de l’affiche, avec une première qualification historique pour la Mauritanie, 104e au classement FIFA, qui n’avait jamais réussi une telle performance. Corentin Martins restera comme celui qui a emmené un Petit Poucet du football africain vers un exploit majeur.

Sur le même sujet

Read More