La situation humanitaire au Venezuela est plus qu’inquiétante avec l’isolement croissant du pays et l’aggravation de la crise politique.

Dans ce pays, où le manque de médicaments est couplé à l’hyperinflation, les malades et les médecins vivent dans l’anxiété et l’incompréhension la polémique autour de l’entrée de l’aide humanitaire.

« Je suis déprimée. Je veux pleurer parce que je viens ici pour ne rien faire et pour voir des patients qui arrivent avec de graves ennuis de santé. Mais nous ne pouvons pas les aider, cela me rend triste », en témoigne Maria Esperanza Hernandez, médecin dans un hôpital.

Situation alarmante dans les hopitaux

Dans les hôpitaux publics, 90% des produits médicaux nécessaires font défaut et presque tous les laboratoires publics ont fermé.

Ce constat alarmant a été dressé par une enquête conduite par  l’ONG « Médecins pour la santé », conjointement avec le Parlement vénézuélien, unique institution contrôlée par l’opposition.

Pourtant, les militaires fidèles au président Nicolas Maduro se disent déterminés à défendre l’intégrité territoriale du pays et à empêcher l’entrée de l’aide humanitaire américaine et brésilienne.

L’Union européenne promet des aides

De leur côté, les ambassadeurs d’Allemagne, du Royaume-Uni et de France ont rencontré mercredi matin (20.02.2019) le président autoproclamé Juan Guaido, à qui ils ont promis de l’aide. Martin Kriener, l’ambassadeur d’Allemagne à Caracas parle d’une situation difficile.

« Au Venezuela, nous parlons plutôt d’une situation humanitaire complexe, provoquée par des actes humains. Non seulement Nicolas Maduro manque de la légitimité démocratique nécessaire pour faire de la politique, mais il nie aussi la situation humanitaire dans laquelle se trouve le Venezuela, ce qui a aggrave la crise. »

Nicolas Maduro de plus en plus isolé

« Les représentants du gouvernement ont voulu nous faire croire que la crise humanitaire n’est rien de plus qu’une invention et ils l’ont déjà fait à maintes reprises. En reconnaissant Juan Guaido comme président par intérim, l’Allemagne reconnaît en même temps l’autorité légitime du pays », a déclaré Martin Kriener, l’ambassadeur d’Allemagne à Caracas.

Les pays européens ont promis une aide humanitaire estimée à 18 millions de dollars et 70 tonnes de médicaments et de nourriture.

Nicolas Maduro voit dans l’aide humanitaire les prémices d’une intervention militaire américaine et rejette la responsabilité des pénuries sur les sanctions de Washington.

Read More