À l’invitation d’Emmanuel Macron, plus de vingt chefs d’État et de gouvernement africains ont pris part aux cérémonies du centenaire de l’armistice, le 11 novembre. Outre les prises de paroles publiques, les dirigeants africains ont surtout profité de l’occasion pour multiplier les rendez-vous.

Plusieurs d’entre eux se sont ensuite exprimés lors du Forum de Paris sur la Paix. Ibrahim Boubacar Keïta est intervenu sur le thème de la sécurité et Denis Sassou Nguesso sur celui du climat. Macky Sall s’est livré à un vibrant plaidoyer en faveur de l’adoption rapide du Pacte mondial pour l’environnement, aux côtés de Laurent Fabius, l’ex-ministre français des Affaires étrangères, qui préside le groupe d’experts chargés de la promotion de ce pacte.

Rendez-vous parisiens

Les dirigeants africains ont surtout profité de leur présence à Paris pour multiplier les rendez-vous. Le 10 novembre, Paul Kagame s’est entretenu en tête à tête avec Faustin-Archange Touadéra et avec Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’UA.

L’origine de l’article >>