Par
RFI

Publié le 01-12-2018
Modifié le 01-12-2018 à 11:30

Le festival de musique « Africa Fête », qui existe depuis près de 18 ans, navigue entre la France et le continent africain, notamment au Sénégal. Cette année, Inna Modja présente pour deux concerts. La chanteuse malienne a joué jeudi soir à Dakar et elle sera ce samedi soir 1er décembre à Saint Louis en concert gratuit.

« La vie est belle… »

A 34 ans Inna Modja peut continuer à planer et à rêver car tout sur ce qu’elle touche, compose, créé, écrit, se diffuse partout dans le monde. Et sa musique métissée vient en partie de son père. « Il me faisait écouter ses vinyles. Donc ça allait de Miriam Makeba à Nina Simone, à Salif Keïta, à Edith Piaf… C’est un des souvenirs que je chéris le plus. »

Parfois complexe à comprendre tant les sons pourtant si différents se mêlent, cette ouverture sur le monde d’Inna Modja vient aussi de sa famille. « On n’est pas fermés d’esprit. Parce que ma mère est Guinéenne, et la Guinée c’est le bues mandingue. Mon père est du nord du Mali, c’est le blues du désert. »

Si elle vit en Europe, Inna Modja reste accrochée à son continent. Son prochain disque a d’ailleurs été enregistré en le traversant d’ouest en est, du Sénégal à l’Ethiopie. « Dans ce voyage-là, emmener le désert blues d’un endroit à l’autre, parce qu’on a beaucoup de similarités dans nos musiques et aussi beaucoup de différences… Je pense que je suis arrivée à quelque chose qui me plaît. »

La chanteuse malienne Inna Modja joue ce samedi soir place Faidherbe à Saint-Louis.

L’origine de l’article >>