Source: Radio Okapi

lumumba156_smallLes congolais se rappellent, le 17 janvier, la mort de Patrice-Emery Lumumba, le tout premier Premier ministre de la République démocratique du Congo. 49 ans après sa mort, le Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) réclame qu’il lui soit décerné, à titre posthume, le prix Nobel de la paix. Ça sera une façon correcte pour la communauté internationale de récompenser ce héros national vu son combat politique, a indiqué le président de ce parti politique, Franck Diongo, dimanche à radiookapi

«Sur le plan de la nature de son combat, PE Lumumba, qui est mort pour le Congo, doit être honoré en lui décernant un prix Nobel de la paix à titre posthume, a déclaré le président du Mouvement lumumbiste progressiste, Franck Diongo. Selon lui, «Mandela, qui a connu le combat contre la ségrégation raciale, a appris de Lumumba, tout comme Martin Luther King. Toutes ces grandes personnalités ont pu bénéficier de ce titre honorifique.»

Le Président du MLP déplore le fait que Lumumba est mort et que «malheureusement les acquis de son combat sont menacés à tel point qu’aujourd’hui la richesse du Congo est tenue par une petite minorité au détriment de la majorité de Congolais.»

Une vision jamais réalisée

A l’occasion de la commémoration de l’assassinat du président Laurent-Désiré Kabila (le 16 janvier 2001) et de celui d’Emery Patrice Lumumba (le 17 janvier 1961), les présidents des étudiants des universités de Matadi ont organisé, samedi dans cette ville du Bas-Congo, une série d’activités scientifiques, culturelles et sportives. Il était question pour ces étudiants de la ville portuaire d’échanger sur l’héritage légué par ses deux héros nationaux, selon les organisateurs.

Ils étaient plus d’une cinquantaine d’étudiants ainsi que certains membres du gouvernement provincial et un représentant du président de l’assemblée provinciale et un député national à la rencontre de la salle ciné palace de la commune de Matadi. Tout a commencé par l’intervention du vice-président des étudiants du CIDEP, Hilaire Lutete. Ce dernier a parlé du parcours de Partice-Emery Lumumba ; avant d’évoquer la vision et les actions de Laurent-Désiré Kabila pour le développement de la RDC.

Pour sa part, le conseiller du président de l’assemblée provinciale du Bas Congo, Maître Bob Bavuidi, s’est penché sur l’éthique, le leadership et l’enjeu et le défi de la décentralisation. Enfin Fabrice Puela, député national élu de Matadi, a développé le thème : «Le contrôle parlementaire : Mythe ou réalité». Il s’en est suivi un jeu de questions – réponses. A la veille de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance de la RDC, ce pays n’a pas encore réalisé la vision d’un grand Congo telle que voulu par Patrice-Emery Lumumba et Laurent-Désiré Kabila, ont déclaré les étudiants de Matadi. Cette journée s’est achevée par une soirée dansante agrémentée par l’orchestre ISC Musica de Matadi.

Dimanche 17 Janvier 2010 à 12:06:06