Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Port de Matadi : le délai de dédouanement sera bientôt réduit à 15 jours

Port de Matadi-Le commissariat provincial au Plan compte réduire le délai du dédouanement des marchandises au port international de Matadi (Bas-Congo). Il passera de soixante-trois à quinze jours. Le commissaire provincial, Simon Mboso Kiamputu, l’a annoncé lundi 24 novembre au cours d’une interview à Radio Okapi.
Selon lui, cette mesure pourra être appliquée, d’ici 100 jours [au plus tard au début du mois de mars].
« De 63 jours aujourd’hui, nous voulons ramener-dans 100 jours-le délai de dédouanement à 15 jours maximum. Au cours de l’année 2015, le délai de dédouanement doit être réduit de 7 jours », a promis Simon Kiamputu.
Simon Mboso Kiamputu a indiqué que cette action vise à améliorer le climat des affaires.
« Quand on réduit le temps, on réduit aussi le coût. Les axes sur lesquels nous travaillons concernent essentiellement l’amélioration du climat des affaires », a-t-il poursuivi.
Le commissaire provincial a aussi souhaité que le guichet unique soit installé à Matadi.

Cela permettra de créer une entreprise en trois jours, a-t-il ajouté.
Pour y parvenir, son institution compte appuyer la Direction générale de douane et accises (DGDA), la Société congolaise de ports et transport (SCPT), l’Office congolais de contrôle (OCC) et tous les services habilités à fonctionner au port.
Le port de Matadi est réputé être le plus cher au monde. Des opérateurs économiques y dénoncent la multiplicité des taxes illégales.
En 2012, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo avait pris une série de décisions pour lutter contre la fraude au port de Matadi et faciliter la fluidifié du trafic à cette frontière.
Parmi ces mesures, il y avait notamment la suppression de certaines taxes illégales, la mise en place d’un ordre opérationnel devant faire respecter le décret présidentiel de 2002 fixant à quatre le nombre des services devant opérer aux différents postes frontaliers et la radiation des agences en douanes inciviques opérant en RDC.

Radio Okapi
Translate »