Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

M23 “presque neutralisé” selon l’ONU

fardc-Les rebelles du M23 ne contrôlent plus que quelques centaines de kilomètres carrés de la République Démocratique du Congo et affichent de moins de moins de résistance, indiquent les Nations Unies.

Martin Kobler, le représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, briefait le Conseil de Sécurité sur la situation dans le pays, après les derniers combats, et notamment la reprise de plusieurs villes de l’Est de la RDC par les forces armées et la MONUSCO.

A l’issue du Conseil, l’ambassadeur de la France près l’ONU Gérard Arault, a résumé les propos du représentant: “On peut dire aujourd’hui que le M23 est militairement fini. L’attaque conduite par les FARDC avec le soutien de la MONUSCO a été un succès. Tout le monde en a conclu que nous devions revenir à la table des négociations à Kampala”

Les 15 membres du Conseil, à travers une déclaration, ont condamné les attaques perpétrées par le M23 contre la MONUSCO dans le Nord Kivu et qui ont causé la mort d’un Casque Bleu tanzanien.

Ils ont également demandé au gouvernement congolais de retrouver les auteurs de ce crime afin de les traduire devant la justice.

La neutralisation du M23 ne signifie cependant pas, pour le représentant permanent du Rwanda près l’ONU la fin de la crise dans l’est de la RDC.

Eugene – Richard Gansana a également rappelé que son pays a “la responsabilité de protéger” sa population et ne va “tolérer aucune atteinte a sa sécurité”

Lundi, le ministre de la Défense de la RDC a appelé les rebelles du M23 à se rendre, après les derniers revers infligés au groupe par l’armée congolaise au Nord-Kivu.

L’armée congolaise a repris lundi aux rebelles du M23 la base militaire stratégique de Rumangabo, dans l’est de la RDC, à une quarantaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale du Nord-Kivu.

Les Forces armées de la RDC, qui il y a un an avaient fui leur poste face devant l’avancée rebelles, ont ainsi repris la cinquième localité aux rebelles en l’espace de quelques jours, semblant marquer un tournant dans le conflit.

Le M23 de son côté évoque un “repli volontaire” de ces sites, pour épargner des vies civiles.

Le mouvement se trouve désormais dans les collines de Bunagana, mais n’exclut pas de revenir dans les villes conquises par l’armée si les négociations de Kampala ne reprennent pas.

Avec BBC

Translate »