Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

ligue1-le-psg-tout-en-controle-domine-largement-amiens-tout-en-controle

Ligue 1 : le PSG, tout en contrôle, domine largement Amiens tout en contrôle

Dix matchs, dix victoires, 37 buts inscrits et 8 points d’avance sur le deuxième provisoire du classement. Les chiffres du PSG se suffisent presque à eux-mêmes, surtout après un match de reprise post-trêve internationale. Sans Neymar, en congés sur une plage portugaise, le PSG a battu une équipe d’Amiens dépassée, sans pour autant gâcher trop d’énergie à quelques jours d’un match de Ligue des champions.

Avec une équipe largement remaniée (absences de Thiago Silva, Meunier et Neymar notamment), les Parisiens ont entamé ce match tranquillement, sans pour autant laisser aux joueurs de Christophe Pélissier l’occasion de briller. C’est, finalement, grâce à Angel Di Maria, très en vue en première période, que le PSG a fait la différence.

Trois buts de la tête

L’Argentin a d’abord sollicité Gurtner d’une solide frappe de l’extérieur de la surface, avant d’aller s’occuper de tirer le corner. Le capitaine du jour Marquinhos, d’une belle tête décroisée depuis le premier poteau, s’est chargé d’ouvrir le score. Vingt minutes plus tard, Adrien Rabiot l’a imité, inscrivant presque exactement le même but, de la même position.

Moins inspiré dans ce match, Edinson Cavani a raté la balle de 3-0 en toute fin de première période, en gâchant une offrande de Juan Bernat, face au but amiénois déserté par le gardien. A l’aube d’une semaine difficile, qui verra son équipe affronter Naples en Ligue des champions, puis Marseille en Ligue 1, Thomas Tuchel a préféré ne prendre aucun risque. Marco Verratti est donc sorti à la mi-temps après une petite alerte physique, tout comme Angel Di Maria un peu avant l’heure de jeu.

Lire aussi :   Le PSG reste fidèle à ses « ultras »

Mbappé encore buteur

En gestion complète en seconde période, le PSG a fait tourner le ballon en attendant tranquillement le coup de sifflet final. En fin de rencontre, un but de la tête de Julian Draxler a permis aux Parisiens de poursuivre leur impressionnante série : en dix rencontres de Ligue 1 cette saison, les joueurs de Thomas Tuchel n’ont jamais marqué moins de trois buts dans un match.

Moins de deux minutes plus tard, le très discret Kylian Mbappé a trouvé la faille et inscrit son neuvième but de la saison. Moussa Diaby, entré en jeu, est venu achever les Amiénois après un slalom dans la surface et un cinquième but. En quelques minutes, le PSG, incapable de cadrer une frappe en seconde période jusqu’à la 80e minute, a donc inscrit trois buts.

Le Parc des Princes, resté silencieux pendant quinze minutes en début de rencontre dans le cadre d’une grève nationale des encouragements, aura peu vibré. Mais d’un point de vue comptable au moins, Paris poursuit sa marche en avant à un rythme effréné. Sans trop se fatiguer.

L’origine de l’article >>

Translate »