Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Les Indiens de Kinshasa sur le qui-vive

Indien policie police indienne-L’incident de Jahandar a mis beaucoup de Kinois en colère contre les Indiens

Des commerçants indiens ont fait l’objet d’attaque mercredi à Kinshasa, en réaction à l’arrestation de 21 étudiants congolais en Inde.

L’ambassadeur de l’Inde au Congo a dit quelques 17 des étudiants ont êté libérés, mais cela n’a pas été confirmé.

L’ambiance était encore tendue dans l’après-midi, Rue du Commerce dans le centre de Kinshasa.

Un Indien employé dans cette rue dit l’avoir échappé belle.

“J’étais dans le supermarché et des Congolais me disaient: Si tu sors, on te tranche le cou,” raconte cet Indien à la BBC.

“Je suis resté caché, puis mon patron est venu me chercher et j’ai pu m’enfuir dans sa voiture.”

“Ils nous insultaient et disaient: attrapez-le ! attrapez-le. J’ai entendu qu’un Indien a eu le crane fracassé; il est à l’hôpital alors qu’il est innocent!”

Des policiers sont intervenus pour mettre fin aux violences au bout d’une heure.

Le gouvernement congolais affirme à présent que tous ceux qui s’en prendraient à nouveau à des Indiens seront punis.

Le vice-ministre congolais des Affaires étrangeres a appelé à la liberation immédiate des Congolais détenus à Jalandhar.

Il se rend jeudi en Inde pour s’assurer que des poursuites judiciaires seront ouvertes à l’encontre des policiers accusés de sévices sur les étudiants congolais.

Les services consulaires de l’ambassade de l’Inde en RDC ont été fermés par précaution pour la journée.

L’ambassadeur de l’Inde Manohar Ram affirme que l’incident de Jalandhar est isolé et n’aura pas de répercussions diplomatiques.

“Ce n’est pas la police qui a tabassé les étudiants. Il y a eu un échange de violence, mais nous avons des relations amicales et stables depuis l’indépendance du Congo,” estime l’ambassadeur Ram.

Le diplomate indien n’a pas donné d instructions précise a ses ressortissants qui risquent d’être à nouveau confrontés à des Congolais en colère s’ils s’aventurent à rouvrir boutique jeudi.
(BBC)

Translate »