Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Les évêques catholiques invitent leurs fideles à s’opposer à la révision de l’article 220

Evequescardinal-DIAS1Le tout dernier livre d’Evariste Boshab « Entre révision de la constitution et l’inanition de la nation », vient de susciter méfiance et craintes sur une éventuelle tentative de révision de l’article 220 de la constitution. Une disposition -portant sur le nombre, la durée des mandats du président et la forme de l’Etat- réputée irréformable.

Dans un communiqué publié le samedi 29 juin à l’issue de la 50è assemblée plénière de la CENCO, les évêques catholiques ont demandé aux fidèles de veiller sur l’article 220 de la constitution qui pourrait l’objet d’aucune révision constitutionnelle. La Conférence nationale épiscopale du Congo (CENCO), invite la population et les hommes de bonne volonté à faire échec à toute manœuvre de modification.

Selon l’abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la CENCO, «les évêques de la CENCO réaffirment leur détermination à s’opposer à toute tentative de modification de l’article 220 de notre constitution qui stipule: la réforme républicaine de l’Etat, le principe de suffrage universel, la forme représentative du gouvernement, le nombre et la durée de mandant du président de la République, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical ne peuvent faire objet d’aucune révision constitutionnelle».

Les évêques espèrent en outre que les concertations nationales en perspectives veilleront absolument à barrer la route à tous ceux qui veulent toucher à l’article 220.

Par ailleurs, les évêques membres de la CENCO ont démis l’abbé Malu-Malu de ses fonctions de directeur général de l’Institut panafricain Cardinal Martino. Dans le même document, la CENCO indique également que l’abbé Malu-Malu «qui a opté d’œuvrer au sein de la CENI sera pris en charge par son évêque qui appliquera à son endroit les sanctions canoniques qui s’imposent».

La CENCO indique que cette décision est consécutive à la désignation de ce prêtre comme président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) malgré la mise au point de la conférence épiscopale du 13 mai dernier.

(Katanganews)

Translate »