Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Le M23 déclare un cessez-le-feu

François Rucogoza, secrétaire exécutif du M23, lors d'une conférence de presse à Kampala le 8 janvier 2013.
François Rucogoza, secrétaire exécutif du M23, lors d’une conférence de presse à Kampala le 8 janvier 2013.

-Les rebelles congolais du M23 ont décrété mardi un cessez-le-feu unilateral au Nord-Kivu, dans l’est de la RDC.

Ce geste intervient avant la reprise attendue à Kampala de pourparlers de paix avec le gouvernement de Kinshasa.

“Nous sommes pour la paix (…) aujourd’hui, nous déclarons que nous sommes en état de cessez-le-feu”, a dit François Rucogoza, secrétaire exécutif du M23, lors d’une conférence de presse dans la capitale ougandaise.

“Nous poursuivrons les négociations même en cas de refus du gouvernement de signer un accord de cessez-le-feu”, a-t-il ajouté.

Le M23 avait demandé la semaine dernière que le gouvernement de RDC décrète un cessez-le-feu, en préalable à toute reprise des négociations.

Kinshasa a répondu avec méfiance à la trêve annoncée par le groupe rebelle.

“Nous ne pensons pas qu’il faut voir cela comme une concession de la part de gens qui ont tendance à ne pas faire ce qu’ils disent… Nous voulons savoir pourquoi ils ont fait cette annonce”, a déclaré Lambert Mendé, porte-parole du gouvernement congolais.

“Nous prenons acte du fait que ce groupe de Congolais auquel le gouvernement n’a jamais déclaré la guerre, et qui s’était mis à tuer des Congolaises et des Congolais pour une revendication sur laquelle nous voulons parler avec eux à Kampala, décide de ne plus tuer des Congolaises et des Congolais”, a ajouté Lambert Mendé.

Le M23 s’était retiré de la ville de Goma, dans l’est de la RDC, le mois dernier, sous la pression régionale, mais le premier round de négociations à Kamapla, sous l’égide de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, avait dégénéré en menaces et récriminations.

Par BBC

Translate »