Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Le Front de libération de Cabinda classé parmi les organisations terroristes par la RDC

Source:Xinhuanet

soldat-fardc-sud-kivu1Le ministre de la Communication et des médias et porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), Lambert Mende, a indiqué samedi que la RDC considère le Front de libération de Cabinda (FLEC) comme une organisation terroriste.

Le ministre Mende a donné la position du gouvernement congolais sur les antennes de la radiotélévision nationale congolais (RTNC), en réaction à l’attentat perpétré vendredi sur le bus transportant les joueurs de l’équipe togolaise du Congo/Brazzaville, où ils étaient en stage de préparation depuis fin décembre, et le Cabinda, leur lieu de résidence durant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

“Les membres du FLEC ne doivent plus prévaloir des privilèges et avantages accordés par la Convention de Vienne aux réfugiés”, a-t-il déclaré avant de dénoncer l’usage de la violence auquel ils recourent.

Il a, par la même occasion, fait savoir que la RDC, le Congo/brazzaville et l’Angola avaient élaboré une stratégie commune pour assurer la sécurité dans le cadre de l’organisation en Angola de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). “Les trois pays avaient déployés des unités de police mixte dans certains coins” , a-t-il souligné sans donner d’autres précisions.

Cette attaque, qui vient de susciter de doutes sur le maintien ou non de cette compétition, a fait trois morts, à savoir un entraîneur adjoint et le chargé de communication de l’équipe ainsi que le chauffeur et 9 blessés, dont deux joueurs, Kodjovi Obilalé, qui évolue à Pontivy (CFA) et Serge Akakpo, qui joue , lui, à Vaslui, en Roumanie ont été touché. Le sélectionneur français du Togo, Hubert Velud a été légèrement blessé aussi. La compétition devra démarrer ce dimanche.

Le Comité Exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) avait décidé en 2006 l’attribution de l’organisation de la CAN en 2010, 2012 et 2014 respectivement en Angola, au Gabon/Guinée et en Libye.

Translate »