Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

L’aéroport Kenyatta ravagé par le feu

Feu aNairobi-Un gigantesque incendie a ravagé mercredi matin l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi, “hub” aérien régional. Il a été fermé et les passagers évacués.

Les compagnies aériennes ont été contraintes d’annuler les départs et de dérouter tous leurs vols.

On ne fait pas état de victimes et la cause du sinistre n’a pas encore été déterminée.

L’incendie, qui a commencé au lever du jour, a ét maîtrisé à 10h00 locales (07h00 TU), selon le centre kényan de gestion des catastrophes.

Mais pendant plusieurs heures, des flammes géantes et d’énormes nuages de fumée se sont élevés dans le ciel.

Selon des témoins, des parties entières de l’aéroport se sont effondrées et les secours, bien que déployés rapidement, manquaient de moyens.

Des vols prévus sur Nairobi ont été déroutés sur d’autres aéroports, dont celui de Mombasa, la grande ville côtière sur l’Océan Indien.

La compagnie aérienne Kenya Airways a annoncé l’annulation, pour une période indéterminée, de tous ses vols, à l’exception de cinq d’entre eux, déroutés sur Mombasa.

Plusieurs des dizaines de milliers de passagers, dont de nombreux touristes européens, risquent d’être affectés par la fermeture de l’un des principaux hubs aériens d’Afrique.

L’aéroport Jomo Kenyatta assure de nombreux vols intérieurs et dessert de nombreuses capitales africaines et plusieurs destinations européennes, asiatiques et du Moyen-Orient.

Selon une source régionale de l’aviation civile, JKIA a vu l’an dernier passer 6,2 millions de passagers.

Cet aéroport joue aussi un rôle crucial pour les exportations du pays notamment de fleurs.

Le président Kenyatta sur place

Tôt mercredi, le président kényan, Uhuru Kenyatta, dont le père, premier président du Kenya, a donné son nom à l’aéroport international, s’est rendu sur les lieux de la catastrophe pour évaluer l’ampleur des dégâts.

Selon un responsable du ministère kényan de l’Intérieur, des secteurs arrivées et immigration de l’aéroport avaient été “entièrement détruits”.

Les restaurants et magasins sont entièrement détruits.

Les routes accédant à l’aéroport ont été fermées pour laisser la priorité aux secours.

Cet incendie est survenu 15 ans jour pour jour après les deux attentats contre les ambassades des Etats-Unis à Nairobi et Dar es Salaam, en Tanzanie.

Ces attentats, perpétrés par Al-Qaïda, avaient fait 224 morts.

Rien n’indique cependant à ce stade que l’incendie pourrait être d’origine criminelle.

BBC

Translate »