Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

la-selection-replays-dumonde

La sélection replays du « Monde »

LES CHOIX DE LA MATINALE

Au programme replays du week-end, de belles figures et des bons mots, avec Philippe Gildas raconté par Antoine de Caunes, et la capitaine Marleau, version féminine déjantée de Columbo, jouée par Corine Masiero.

« Un homme formidable », raconté par Antoine de Caunes

Un homme formidable compile de grands moments de délires et de fous rires enregistrés au fil des sept ans pendant lesquels Gildas et de Caunes ont partagé le plateau de Nulle part ailleurs (NPA), l’émission culte de Canal+ née en 1987. Ce documentaire, signé Michel Royer, est disponible sur le site de la chaîne. Sobre et parcimonieux, le commentaire de De Caunes apporte une touche personnelle et chaleureuse à des images qui sont une suite d’extraits mis bout à bout.

Pour rendre hommage à Philippe Gildas, son ami décédé le 28 octobre, Antoine de Caunes n’a pas choisi au hasard le titre apparemment « bateau », convenu, voire hagiographique de ce documentaire. « Formidable ! » renvoie en réalité à la façon dont Philippe Gildas avait la manie de « ponctuer » les modules de son émission d’infotainment, NPA ; un adjectif qui devint d’ailleurs emblématique du journaliste-animateur lorsque les Guignols de l’info en firent le terme-leitmotiv de la marionnette de Gildas. Martine Delahaye

Un homme formidable, de Michel Royer (France, 2018, 50 minutes). Sur Canal+

« Notre pain est-il dans le pétrin ? », ou ce que nous consommons à chaque bouchée

En quoi un pain dit artisanal diffère-t-il d’un pain industriel ? Une baguette fabriquée en grande surface est-elle nécessairement de moindre qualité qu’une autre, achetée en boulangerie ? Et acheter une baguette « (de) tradition », est-ce la garantie, d’où qu’elle vienne, qu’elle ne contient aucun additif et n’a subi aucune congélation ?

Farine, eau, sel plus levure ou levain : la recette originelle du pain a beau être on ne peut plus simple, chaque bouchée nous amène à ingérer, le plus souvent à notre insu, un cocktail chimique d’additifs et d’enzymes inquiétant. Qui rend le pain blanc de moins en moins digeste, et le pain complet non biologique passablement dangereux.

En moins d’une heure, sur la base d’une enquête qui apparaît sérieuse, la réalisatrice Elise Joseph montre comment le pain a perdu une bonne part de sa qualité nutritionnelle, allant jusqu’à créer des intolérances de plus en plus nombreuses. M. De.

Notre pain est-il dans le pétrin ?, documentaire d’Elise Joseph (France, 2017, 55 minutes). Sur France 5.

« Capitaine Marleau » : un peu mais pas trop…

C’est en grande duduche nordiste, au verbe haut et cru et chapeautée d’une chapka fourrée, que Corine Masiero s’est véritablement fait connaître d’un très vaste public : chaque épisode de Capitaine Marleau fait un carton. Version féminine déjantée de l’inspecteur Columbo, cette capitaine se fiche de la bienséance et accumule les formules tordantes (dont des pots-pourris peuvent être facilement trouvés sur YouTube) : « Les seuls concours que j’ai gagnés, c’est des concours de circonstances », « laxiste léniniste », « Economique Jagger », etc.

Mais entre la pluie de (pas toujours) bons mots de la capitaine, le surjeu permanent de son interprète, la trame parfois ténue de certains épisodes et une réalisation dont la subtilité n’est pas la caractéristique permanente, il ne reste pas toujours grand-chose à sauver. Le grand public est certes au rendez-vous, mais ce feuilleton populaire gagnerait à faire une pause, et la formidable Corinne ­Masiero à jouer autre chose que les grandes gueules ch’tis pour y revenir un jour avec une fraîcheur renouvelée. Renaud Machart

Capitaine Marleau : Les Roseaux noirs. Téléfilm réalisé par Josée Dayan. Avec Corinne Masiero, Nicole Garcia, Hippolyte Girardot (France, 2018, 1 h 34).www.france.tv/france-3

Read More

Translate »