Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

La RDC devient plus favorable aux investissements (SYNTHESE)

Source: Xinhuanet 

— La République démocratique du Congo (RDC) vient d’être classée à la 175ème place, au lieu de 182ème précédemment sur un total de 183 pays favorables aux investissements par le rapport “Doing Business” de la Banque mondiale publié jeudi et qui la fait ainsi grimper de huit pas.

Ce rapport, élaboré par la Société financière internationale ( SFI), branche de la Banque mondiale chargée du secteur privé, classe annuellement 183 pays du monde selon les facilités offertes aux investisseurs pour y investir.

Enumérant certaines facilités accordées par le gouvernement congolais à la base de ce rebondissement, “Doing Business” indique qu’il est un peu plus facile aujourd’hui de créer une entreprise en RDC qu’il y a trois ans, parce qu’il y a une loi dans ce sens qui a été votée par le Parlement congolais en 2010″.

En outre, poursuit le document, transférer une propriété est aussi devenu facile, car la taxe a été réduite de moitié. Actuellement, elle vaut 3% de la valeur de la propriété. La législation congolaise actuelle allège aussi les conditions de construction des bâtiments. Ainsi, le permis de construire s’octroie à presque 0,6% du coût de construction au lieu de 1% comme avant, note le rapport.

Commentant ce rapport, Amadou Labara, représentant de la SFI en RDC, indique que ces améliorations devraient s’accompagner maintenant d’une conjoncture fiable, quand l’investisseur est présent au pays.

Cependant dans ce classement, la RDC n’a pas marqué des points concernant l’intégration économique régionale, alors que de nombreuses économies d’Afrique ont amélioré leurs procédures dans le commerce transfrontalier.

Le rapport constate aussi que les entrepreneurs locaux ne se sentent pas très encouragés, soit à cause de la multitude des taxes, soit par la difficulté d’obtenir un crédit bancaire au pays.

Pour palier au crédit bancaire, Adamou Labara propose l’institution du crédit de bail pour faciliter les activités des entrepreneurs locaux.

Pourtant, a-t-il souligné, l’intégration régionale et l’accès aux crédits bancaires constituent des points positifs d’autres pays africains comme le Rwanda ou la Zambie, classés respectivement 58eme et 76eme dans le classement 2010 de la SFI.

Pour sa part, André Kapanga, analyste économique congolais, le facteur paix qui s’installe de plus en plus au pays, particulièrement dans sa partie est, a été de beaucoup dans l’amélioration du climat pour les investissements en RDC.

Aussi, a-t-il demandé aux commanditaires des conflits (internes comme externes) en RDC d’aider ce pays à se stabiliser, en cessant de former et de soutenir des groupes armés.

Par GEMA

 © Copyright Xinhuanet

Translate »