Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

La Banque centrale congolaise devant la justice bruxelloise

  OCUS SUR L’ACTUALITÉ

Par La Libre

-La Banque Centrale du Congo devra comparaître le 18 janvier devant le tribunal correctionnel de Bruxelles dans une affaire de détournement et blanchiment, a indiqué le parquet de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur, rapporte samedi De Tijd. La chambre des mises en accusation de Bruxelles a renvoyé récemment la banque centrale définitivement devant le tribunal correctionnel. Jean-Charles Okoto, un ex-ministre congolais et ancien ami du président congolais Joseph Kabila, se trouve sur le banc des accusés, tout comme la banque belge Belgolaise, précise le journal.

L’affaire concerne principalement le détournement et le blanchiment de 80 millions de dollars. La justice bruxelloise a été avertie en janvier 2003 des transactions d’argent suspectes après une information de la cellule anti-blanchiment.

3 thoughts on “La Banque centrale congolaise devant la justice bruxelloise”

  1. Aujourd’hui les Belges parle de 80 millions mais comment ils on laisser depuis 2003 jusqu’au 2011?
    Minerais , aussi quand sera la veritee sur cette secteur?
    Tous les mal est au dessus des Belges,
    Quel horible au pays Metropole
    A vous les Belges des choisir
    ensseivelir les peuples congolais
    ou les epaulee des ces miseres.

  2. Nous avons beaucoup appris sur la BCC. Que la Justice Belge interpelle la Banque Centrale du Congo pour blanchiment d’argent, cela attire notre attention sur l’incapacite de la gouvernement congolais a controler cette institution dont le role dans la politique economique du pays est fondemental. Quelle sera l’issue de cette demarche ? Des responsabilites seront-elles etablies au niveau de la BCC ? A considerer comment les rapports Bakandeja, Lutundula, Panel des Nations Unies, Eric Joyce, les affaires d’alimentation d’un compte bancaire par un directeur de la DGI au Canada, des contract fictifs entre la BCC est des entreprises fictives dont des hauts de la BCC sont actionnairs aux USA, les financement des banques canard boiteux par la BCC a des taux d’interet zero… etc, l’on peut se dire que ce proces finira par une conclusion que le gouvernement Kabila n’exploitera pas.

  3. C’est déjà un début, pourvu que cela ne finisse pas par être une comédie comme la Justice belge nous en a démontré dans le passé.
    NYK

Comments are closed.

Translate »