Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Joseph Kabila incertain-Sommet de Paris

Écrit par DMK   
 
kabila-Le président congolais qui garde un souvenir amer de la visite de François Hollande à Kinshasa en 2012 pourrait brandir sa tournée actuelle à l’Est du pays pour décliner l’invitation de l’Elysée et prendre ainsi sa revanche

A l’initiative des autorités françaises, plusieurs  chefs d’Etat et de Gouvernement africains  sont conviés au sommet sur la sécurité en Afrique prévu du 6 au 7 décembre 2013 à Paris et que François Hollande aura l’honneur de présider.

Mais, à quelques heures de l’ouverture de ces importantes assises, l’incertitude plane sur la participation de Joseph Kabila à ces travaux. Pourtant, une invitation destinée au président congolais a été bel et bien déposée à Kinshasa par Mme Yamina Benguigui, Ministre déléguée à la Francophonie auprès du Ministre français des Affaires Etrangères et représentante personnelle du Président François Hollande, lors de sa  dernière visite dans la capitale congolaise au mois de novembre de l’année en cours .

Occupé à parcourir par route l’Est du pays depuis bientôt deus semaines pour rétablir  l’autorité de l’Etat dans cette région trouble après la mise en déroute des rebelles du M 23 par l’Armée congolaise,  Joseph Kabila ne semble pas

pressé d’interrompre cette longue tournée pour répondre à l’invitation de François Hollande.

Pour preuve, après  avoir parcouru les routes difficiles de  la Province Orientale et  du Nord-Kivu au volant de sa puissante jeep, Joseph Kabila qui en profite pour se faire applaudir le long du parcours, poursuit maintenant cette tournée au Sud-Kivu.

Après s’être signalés lundi à Minova, Kabila et sa suite étaient attendus hier mardi à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu où la mobilisation était aux couleurs de campagne, à en croire des témoignages des sources locales.

Et après Bukavu, il n’est pas exclu qu’il poursuive son ” safari auto ” dans le Sud-Kivu profond jusqu’à mettre  pied dans sa province du Maniema, bien loin des solennités et discours du sommet qui s’ouvre ce vendredi à Paris.

De l’avis de certains observateurs, le prétexte est bien trouvé par le numéro 1 congolais pour éviter la main tendue de François Hollande et prendre ainsi sa revanche sur ce dernier.

Ainsi, pour un problème d’incompatibilité d’humeurs entre les deux hommes, il est possible que la RDC ne soit représentée aux assises de Paris que par son ministre des Affaires étrangères Raymond Tshibanda, alors que la plupart de pays invités (à l’exception de l’Angola dont le président devenu malade est actuellement aux soins en Espagne et de la République sud-africaine qui a dépêché  sa ministre  Maite Nkoana Mashabane venue à Goma le dimanche 1er décembre, avant l’étape de Paris, remettre  un message spécial de son pays à  Joseph Kabila ) seront représentés au plus haut niveau à ces assises.

Toutefois, d’autres sources continuent à affirmer que le Président congolais fera le déplacement de la ville lumière avant l’ouverture de cette importante rencontre sur la sécurité en Afrique.

La vérité sera en tout cas connue ce vendredi. L’euphorie de la victoire militaire sur les rebelles du M 23 ne doit pas faire oublier aux autorités de Kinshasa que cet exploit n’a été possible qu’avec l’appui de la communauté internationale.

Dans un tel contexte, Kabila et son entourage Kinshasa ont tort de minimiser, de quelque manière que ce soit, le rôle joué par la France en Afrique sur le plan géostratégique.

Les récentes interventions militaires de l’Hexagone en Libye (en 2011), en Côte d’Ivoire (en 2011), au Mali (en 2013) et celle qui est en cours en Centrafrique pour contribuer à la restauration de la paix dans ces pays sont autant de preuves qui poussent au respect et à la considération.

Pour rappel, l’enjeu du sommet qui s’ouvre ce vendredi à Paris pour se clôturer samedi porte sur la sécurité en Afrique.  Voilà qui tombe bien, quand on sait  que plus de 4000 soldats français sont actuellement pré-positionnés sur différentes bases d’Afrique (Djibouti, Gabon, Sénégal, Tchad et Côte d’Ivoire), prêts à intervenir en cas d’urgence et de besoin, pour décourager les terroristes et groupes armés qui sèment la mort et la désolation sur le continent.
Avec La Tempette des Tropiques

Translate »