Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Enjeux politiques: Retour improbable de Tshisekedi en mars

Source: La Républlique

E.-Tshissekedi-et-Mama-martheMaintes fois annoncé, le retour au pays du président national de l’Udps se fait attendre. Annoncé en septembre 2009 pour l’ouverture des travaux du congrès bis du parti que compte organiser l’équipe à Alexis Mutanda, Etienne Tshisekedi n’a pas foulé le sol de ses ancêtres, ni présenter ses excuses aux nombreux militants qui l’attendaient. A la place, c’est à une guerre de communication photographique sur sa personne que nous avons assistée concernant son état de santé.

Encore une fois annoncé par quelques tabloïds paraissant à Kinshasa pour le mois de mars 2010, le retour du leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Etienne Tshisekedi wa Mulumba est, à ce jour, un sujet à caution. Les nouvelles en provenance de Bruxelles, la capitale belge où l’opposant congolais vit depuis 2007 sont loin de rassurer quant à ce déplacement au pays dans les jours à venir. Toutes les bonnes sources le confirment. Rien ne prête à un retour précipité du « lider maximo ». Cependant sur la place de Kinshasa particulièrement dans les milieux des militants de ce parti, l’émoi est à son comble depuis l’annonce de la nouvelle.

On se souvient qu’au cours d’une interview accordée en octobre 2009 à radio Okapi, Tshisekedi avait abordé cette question en ces termes : « Pour le retour, ce n’est pas encore à l’ordre du jour, mais je crois que bientôt je vais me prononcer par rapport à cela ». Or, il se fait que jusqu’à ce jour, à ce sujet, il ne s’est guère prononcé. Ce qui met en cause les vraies-fausses assurances qui ont été rapportées par quelques journaux qui font aujourd’hui les choux gras des commentaires. Dans le même cadre, le leader de l’Udps avait confirmé la participation de celle-ci aux élections de 2011 et la tenue du premier congrès afin de « mettre le parti en ordre de bataille ». Sur le fond, cette sortie médiatique a soulevé plusieurs interrogations d’autant plus que cette formation politique vit, actuellement, une crise aigue et aussi, il y a le fait que l’une des ailes de ce parti dirigée par François-Xavier Beltchika a eu à organiser un congrès en avril dernier au cours duquel Etienne Tshisekedi a été désigné candidat aux prochaines présidentielles. Tant s’en faut !

A Bruxelles, ces derniers jours, un autre son de cloche est entendu s’agissant du retour de Tshitshi à Kinshasa. On apprend, en effet, que dans le cadre des activités marquant le cinquantenaire de l’indépendance du Congo, la Plate-forme des Forces congolaises de Progrès résidant en Belgique vient de lancer des activités qui s’échelonneront jusqu’au 27 juin 2010.

L’organisation de toutes ces actions tant à caractère politique, culturel que religieux revient à l’Udps. Dans l’entendement des initiateurs de ces activités, c’est la personne d’Etienne Tshisekedi qui est concerné au premier chef. Ce qui en clair voudrait dire que l’opposant congolais ne pourrait rentre au pays avant la clôture de ces différentes manifestations.

Translate »