Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Elections locales en Côte d’Ivoire: une participation autour de 30%

Mairiecocody-Les Ivoiriens se sont finalement peu mobilisés le dimanche 21 avril pour des élections municipales et régionales boycottées par le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo. Il n’y a pas eu une «grande affluence», a indiqué la Commission électorale indépendante (CEI), estimant que la participation pourrait se situer autour de 30%. Malgré quelques incidents, ce double scrutin s’est déroulé dans le calme.Avant même la publication des premiers résultats on peut constater une faible participation, normale selon le président de la Commission électorale indépendante, Youssouf Bakayoko : « Il faut observer qu’il n’y a pas autant d’engouement pour les élections locales que pour l’élection présidentielle. Nous savons, sur la base des statistiques, qu’en 2000, en 2001 nous n’avons pas eu les mêmes taux de participation, donc ce n’est pas nouveau en réalité ».

Suspicion

Organisés deux ans après que la fin de la crise post électorale, ces scrutins locaux boycottés par le Front populaire ivoirien (FPI) ont fait naître la suspicion entre les principales formations alliées du RHDP (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie) et la paix au pouvoir, le RDR (Rassemblement des républicains de Côte d’Ivoire) et le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire).

Une représentante d’un candidat dans un centre de vote de Yopougon soupçonne la Commission électorale indépendante de vouloir faire gagner le candidat du parti présidentiel. Le chef de ce centre de vote a refusé d’informer ou de confirmer cette accusation : les envoyés de la CEI auraient tenté de faire signer aux représentants des candidats les procès-verbaux avant le début des opérations de vote, une tâche accomplie plutôt après dépouillement.

Autre grief, dimanche soir à Cocody des représentants du PDCI accusent les membres de la CEI d’avoir voulu changer les résultats de certains bureaux de vote.
Par RFI

Translate »