Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Eclipse : le phénomène a été observé à Goma, Watsa, Isiro et Bumba

Eclipse solaire à Goma

A Goma, dans la province du Nord-Kivu, par exemple, l’éclipse a eu lieu ce vendredi matin 15 janvier, vers 7h5′, heure locale. A Watsa et à Isiro, dans la province Orientale, le phénomène a été observé vers 7h30′. Dans la partie ouest de la République Démocratique du Congo, ce sont les habitants de Bumba, à l’Equateur, qui ont eu le privilège de vivre l’événement comme l’ont affirmé des échos en provenance de ce territoire. Mais, là, l’éclipse a été partielle.

En revanche, dans plusieurs autres parties du pays, la curiosité des populations n’a pu être satisfaite du fait du ciel qui est resté couvert de nuage ou de brouillard ce matin. C’était le cas à Kinshasa, Lumbashi et Kalemie (Katanga), Mbandaka (Equateur), Kisangani et Buta (Province Orientale), Kananga, Tshikape et Tshimbulu (Kasai Occidental) ainsi que les provinces du Bas Congo et de Bandundu.

Dans la capitale congolaise où un grand nombre de personnes s’étaient préparées à vivre le phénomène en se procurant des lunettes spécialisées mises sur le marché sur fond d’une grande campagne médiatique, la soif de vivre l’éclipse cédait la place à la déception et même à la colère au fur et à mesure que le temps passait. Pour se consoler, certains disaient avec humour que l’événement a été reporté.

M. John Waku, administrateur technique de Metelsat (Agence congolaise de météorologie et de télédétection par satellite) est intervenu sur les antennes de Radio Okapi, à midi, pour confirmer que l’éclipse avait eu lieu et expliquer les raisons, celles données plus haut, qui l’ont cachée à l’observation dans certaines parties du pays.

L’éclipse annulaire de ce vendredi 15 janvier 2010 était également visible dans l’ouest de la République centrafricaine et au sud-ouest du Tchad. L’ombre de la lune a traversé ensuite la RDC, l’Ouganda, le Kenya et la Somalie avant d’atteindre l’Océan Indien, de poursuivre sa trajectoire vers le sud de l’Inde, la Birmanie et la Chine.

Selon les spécialistes de la Nasa, la particularité et le grand intérêt de l’éclipse annulaire comme celle de ce jour, s’affirment du fait que sa bande de centralité est d’une largeur exceptionnelle : de 320 à 365 kilomètres en moyenne, selon les pays traversés. Et il en est de même en ce qui concerne la durée de la phase annulaire qui varie entre 7 et 11 minutes selon les zones des pays traversés.

D’après la Nasa, toujours, une autre si longue éclipse annulaire ne se reproduira pas avant plus de mille ans. Précisément pas avant le 23 décembre 3043. Cependant, une éclipse solaire totale est prévue le 11 juillet 2010 prochain, presque entièrement au dessus du Pacifique sud.

 Radio Okapi

L’éclipse annulaire annoncée avec pompe a été un rendez-vous manqué pour la population kinoise et d’autres habitants de plusieurs autres coins de la RDC. Mais le phénomène a bel et bien eu lieu et a été observé dans certaines villes du pays, notamment dans la partie est, rapporte radiookapi.net

Translate »