Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Des islamistes dans la nébuleuse M23 !

 

Julien Paluku- Gouverneur du Nord Kivu
Julien Paluku- Gouverneur du Nord Kivu

-Julien Paluku le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une présence remarquée des islamistes dans la nébuleuse M23 !

C’est une véritable alerte que le gouverneur du Nord-Kivu lance en révélant au ministre belge de la Coopération au développement que les terroristes du M.23 qui déstabilisent l’Est de la RDC comprendraient dans leurs rangs des sinistres combattants islamistes

Après son passage à Kinshasa où il a signé une convention avec Raymond Tshibanda, Jean-Pascal Labille est arrivé à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Dans cette partie du territoire national, il a rencontré Julien Paluku, Gouverneur de cette province.

Pour justifier la présence des islamistes aux côtés des rebelles du M23, Julien Paluku cite les populations qui sont dans la zone du M23 et qui ont noté qu’il y a parmi les militaires de cette nébuleuse des gens qui ne parlent pas la langue du milieu.

« Ces éléments recoupés par nos services nous amènent à pouvoir présumer qu’il y aurait des éléments étrangers au sein du M23. Nos services sont entrain de fouiller pour savoir s’il s’agit des El-Shabab ou des rebelles soudanais », a indiqué Julien Paluku, qui a ajouté que les populations confirment qu’il y a, en tout cas des gens qui ne parlent pas les dialectes et langues du milieu. De même que la partie nord de la province, car il y a une connexion entre le M23 et le Maï-Maï Hilaire Kombi et les ADF-NALU qui sont dans le massif du Ruwenzori.

Des personnes rescapées des enlèvements affirment qu’il y a des formations idéologiques en langue Arabe et une étude du coran. La communauté internationale et les nations unies doivent avoir un œil plus regardant sur ce qui se passe dans la région, parce que l’Est va devenir un trou noir où vont se développer des multitudes réseaux mafieux qui vont déstabiliser toute la région des Grands-lacs.
M. Labille a indiqué qu’il est au courant de toutes ces informations : « J’ai déjà eu un certain nombre de contacts à Kinshasa et notamment avec le général Santa Cruz qui va diriger la Brigade d’intervention. Il est clair que si évidemment il y a ces types de terroristes islamiques comme le dit le gouverneur, le Conseil de sécurité doit être averti. Moi je le dirai au niveau du gouvernement belge, au niveau de la commission européenne et l’ensemble des institutions internationales qui doivent être saisies de la situation », a-t-il souligné. Si effectivement ces éléments sont sur terrain en nombre suffisant, la situation risque de se compliquer singulièrement.
L’Avenir

Translate »