Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

De nouveaux renforts en hommes et matériels envoyés à Mbandaka

Par RFI

FARDC Joint Patrolling with MONUC Peacekeepers in FDLR stronghol

Après les violences meurtrières dans le nord-ouest de la RDC, à Mbandaka, la capitale provinciale de l’Equateur où des insurgés enyélés ont occupé l’aéroport pendant quelques heures dimanche 4 avril, le chef d’état-major général de l’armée congolaise et le commandant des forces de la Monuc se sont rendus sur place pour évaluer la situation. Aujourd’hui, on commence à en savoir un peu plus sur ces terribles événements qui ont fait notamment neuf morts dans les rangs des Nations unies et des forces de l’ordre.

Les insurgés enyélés ont tout d’abord tué tous les employés locaux de la Monuc (Mission des Nations unies en République démocratique du Congo) trouvés sur les lieux. Ils ont ensuite assassiné un jeune pilote étranger de cette mission onusienne, se livrant aussi à des rites traditionnels sur son cadavre.

Tous ces détails ont été donnés par un rescapé de la Monuc retrouvé le 5 avril lors de la reprise de l’aéroport par les forces régulières. Selon les mêmes sources, les assaillants se sont aussi emparés de toutes les armes et munitions retrouvées sur les lieux.

Le président Kabila a envoyé le 7 avril à Mbandaka des renforts à bord de deux avions. Cependant, les Congolais s’interrogent : comment et pourquoi les insurgés enyélés se déplacent si aisément, et quelles sont leurs complicités dans le pays ?
Dépêché sur place au chef-lieu de la province de l’Equateur, un général de l’auditorat militaire devra essayer de trouver des réponses à toutes ces questions.

Translate »