Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Courbe rentrante à l’opposition: Tshisekedi se dédit

Source: LE SOFT INTERNATIONAL.
-À l’occasion d’une conférence de presse dans la Capitale à laquelle il avait convié tous les leaders de l’opposition – le MLC de Jean-Pierre Bemba Gombo qui semble peu après prendre ses distances avec l’UDPS était aux abonnés absents-, le chef de l’UDPS a fait une courbe rentrante. Signe sans doute d’une évolution de rapports de forces au sein de l’opposition et/ou de pressions des chancelleries.

Après les violentes passes d’armes de la semaine dernière – Étienne Tshisekedi wa Mulumba estimant qu’il n’a pas mené trente ans de lutte contre la dictature pour se voir contester le leadership de l’opposition et qu’il irait bien à la Présidentielle seul ou avec l’appui de l’opposition unie, Vital Kamerhe, l’ancien président de l’Assemblée nationale répliquant vivement qu’il a «horreur des hommes providentiels», que Tshisekedi fait «un pari risqué face à un adversaire commun de l’opposition qui a des moyens», le Député provincial de Kinshasa Martin Fayulu qui conduit une Dynamique Tshisekedi Président expliquant que «la communauté internationale ne comprendrait pas que l’opposition en R-dC choisisse Vital Kamerhe pour la représenter à la Présidentielle», on a observé dimanche 20 février des signes d’un retour à l’accalmie.

KAMERHE ACCUEILLI AVEC PRIVILÈGES CHEZ TSHISEKEDI.
À l’occasion d’une conférence de presse dans la Capitale à laquelle il avait convié tous les leaders de l’opposition – sauf le MLC de Jean-Pierre Bemba Gombo n’y était pas cette fois et qui semble peu après prendre ses distances avec l’UDPS -, le chef de l’UDPS a fait une courbe rentrante dimanche 20 février expliquant qu’il tenait à l’union de l’opposition. D’aucuns y voient signe d’une évolution de rapports de forces au sein de l’opposition et/ou de pressions des chancelleries.

D’ailleurs, il y a des signaux qui ne trompent pas. Peu avant sa conférence de presse, Étienne Tshisekedi wa Mulumba s’est longuement entretenu avec l’ancien président de l’Assemblée nationale dont le véhicule – un tout-terrain Mercedes 500 – a été accepté par les intraitables militants (Parlementaires-Debout) de l’UDPS de pénétrer dans la concession du leader de l’UDPS, privilège plutôt rare. Kamerhe n’a fait acucune déclaration à sa sortie de la rencontre et s’est rendu aussitôt à l’aéroport N’Djili raccompagner des parents, selon des sources mais s’est fait représenter à la conférence de presse par l’un de ses lieutenants, l’ex-Député PPRD Jean Bertrand Iwoka Ewanga Is’Ewanga (Équateur).

Si le 25 février, il avait dit n’admettre «aucun compromis» sur sa candidature, il explique dimanche 20 février que sa mission première a consisté à ce jour à réorganiser son parti, ensuite à lancer «une plate-forme commune» de l’opposition».

Étienne Tshisekedi est donc désormais très présent sur la scène et dans les médias alternatifs. Après un meeting improvisé à l’occasion du 29e anniversaire de son parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, célébré mardi 15 février 2011 dans la Capitale, dimanche 20 février, c’est aux médias que le chef de l’UDPS a réservé sa sortie.

D. DADEI.

Translate »