Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Communiqué de PRESSE -ASSASSINAT DE FLORIBERT CHEBEYA : INQUIETUDES DE LA LIZADEEL FACE A LA POSITION DU POUVOIR JUDICIAIRE

C’est avec un intérêt tout particulier, que la LIZADEEL, ONG des droits humains suit les événements dont notamment les conférences de presse du Procureur Général de la République, tenues le 7  et le 10 juin 2010, au sujet entre autre, de l?assassinat crapuleux du Directeur Exécutif de la Voix des-Sans Voix pour les droits de l?homme, Floribert CHEBEYA BAHIZIRE.

Les points qui ont retenu l?attention de la LIZADEEL, sont ceux liés à la situation ou position actuelle de l?Inspecteur Général de Police Nationale Congolaise,  NUMBI BANZA TAMBO John, Général de son état, d?une part et au problème de qualification de l?infraction que semble soulever le décès du défunt prénommé, d?autre part.

Primo :

En effet, par la voie de presse, nous avions tous appris, et ensuite salué tant l?option gouvernementale consistant à l?organisation d?une enquête indépendante, afin que la lumière soit faite sur l?assassinat susdit, que la décision de suspension de l?Inspecteur Général de la Police sus nommé.

Cette dernière décision nous a paru équitable et profitable à la justice, dans la mesure où elle est susceptible de favoriser une évolution saine sinon sereine des enquêtes ; lesquelles ne pourront en principe souffrir ni des pressions (politique, financière, militaire?) ni du trafic d?influence encore moins des obstacles de tout genre.

Cependant, des termes de la conférence du Procureur Général de la République, nous avions noté avec beaucoup d?inquiétudes pour la suite des enquêtes, que le Général prénommé serait en suspension à titre purement conservatoire.

Ce qui pourrait dire, sous réserve de précision ; et c?est ce à quoi nous nous attendons, que le concerné peut à tout moment c?est ? à ? dire pendant, voire avant la phase chaude des enquêtes, réoccuper  son poste. Or, cela ne se passera pas, sans risque que les traces, au cas où elles existent, soient effacées.
De ce qui précède, et étant préoccupé par ce cas d?assassinat qui a gravement troublé l?ordre public congolais, la LIZADEEL, ONG des droits humains, exprime ses inquiétudes sur l?issue des enquêtes qu?elle souhaite pourtant heureuse.
Secundo :

La LIZADEEL fait noter que le débat que le  parquet général de la République engage  à la télévision sur la qualification des circonstances qui ont concouru au décès du directeur exécutif de la voix des sans voix, en termes de meurtre  et non pas d?assassinat ; ce débat est précoce et prématuré, tant que les enquêtes n?ont pas touché à leur fin. Il vaudrait mieux de l?éviter afin de ne pas influencer l?instruction. C’est là l’inquiétude également de la LIZADEEL.
C’est ainsi qu?elle invite le pouvoir judiciaire à la réserve et à l?apaisement, étant donné que les suites des enquêtes que mènent et mèneront les instances habilitées, sont attendues de tous les congolais et congolaises comme étant un défi lancé à la justice congolaise, pour son crédit et son honneur.

En outre, la LIZADEEL réitère son v?u de voir le gouvernement diligenter une enquête indépendante susceptible d?établir la vérité sur l?assassinat du défenseur des droits humains, Floribert CHEBEYA BAHIZIRE

Avec la foi en Dieu, en la justice et au droit, la LIZADEEL ainsi que tous les congolais qui sont offensés par la mort de FLORIBERT CHEBEYA BAHIZIRE sauront la vérité.

Fait à Kinshasa, le 11 JUIN 2010
Pour la LIZADEEL
Joseph Godé KAYEMBE
Président du Conseil d?Administration

Translate »