Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Cas de Joseph Kabila : Quand la communauté internationale sanctionne

Joseph Kabila President de la RDC
Joseph Kabila President de la RDC

-Le cas du président congolais Joseph Kabila est un exemple malheureux d’une haute personnalité sanctionnée par la communauté internationale. En effet, pas plus tard que jeudi dernier, alors que Joseph Kabila se préparait à se rendre à Maputo, il a reçu de cette dernière un télégramme lui signifiant de ne pas aller au sommet de la SADC prévu dans la capitale mozambicaine. Joseph Kabila est déclaré « persona non grata » à Maputo. Avant cet incident, Washington a rejeté l’accréditation de Jean Claude Masangu comme ambassadeur du Congo aux Etats-Unis. Joseph Kabila a mérité ces sanctions car il a tenu tête au SG de l’ONU, Ban Ki-Moon, qui a préconisé un dialogue franc et sincère incluant toutes les forces vives de la Nation pour résoudre la crise de légitimité en RDC.

Entêtement. Si l’impasse politique actuelle à Madagascar persiste, nombreux sont les hauts dirigeants et les politiciens malgaches qui pourraient connaître le même sort que Joseph Kabila. Leur entêtement qui ne sert pas l’intérêt des 22 millions des Malgaches risque de leur coûter cher. Les sanctions ne seraient pas les mêmes. Mais, on peut percevoir la méchanceté de la communauté internationale à travers ce qui est arrivé au président de la République Démocratique de Congo. La solidarité de la communauté internationale est indiscutable sur le cas de Joseph Kabila. En tout cas, Andry Rajoelina, Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka ainsi que les membres de leurs familles, leurs proches collaborateurs et leurs bailleurs sont déjà déclarés « persona non grata » par la communauté internationale.

Recueillis par RAJAOFERA Eugène (Midi Madagascar)

2 thoughts on “Cas de Joseph Kabila : Quand la communauté internationale sanctionne”

  1. Ngwanda ancien criminel merite d aller a la cpi comme tous criminels , genocidaires.
    En qui concerne le depart de kabila, il doit partir, car il n a jamais ete elu mais il s impose a la presidence de la republique du congo RDC par la force des armes.

  2. ceci, et le fruit de la diplomatie secret mené par le père de la résistance son excellence honoré ngbanda ainsi que cela démontre la fin de règne de l’imposteur rwandais et sa bande des collabos à la tete de nos institutions.d’autre part, un signal fort nous résistants congolais envoient aux maitres de kigali et kampala qui continue toujours de douté de notre capacité. ingeta la victoire aproche

Comments are closed.

Translate »