Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Sport- CAN 2010: la Côte d’Ivoire n’a pas le choix, l’Algérie fait profil bas

Source: AFP
Joueurs-Cote-divoireLa Côte d’Ivoire, engagée sur la route du titre, n’a pas d’autre choix que de battre en quart de finale de la CAN-2010 une équipe d’Algérie, heureuse d’être là et qui fait profil bas, dimanche à Cabinda.

“Les choses sérieuses commencent et on est entré dans le money-time”, a ainsi rappelé Vahid Halilhodzic, l’entraîneur des Eléphants, favoris au même titre que le Cameroun ou l’Egypte.

Après un 1er tour délicat contre le Burkina Faso (0-0) et le Ghana (3-1) seulement, le Togo s’étant retiré, la Côte d’Ivoire doit absolument élever son niveau de jeu. Et notamment celui de ses deux joueurs clés, l’attaquant Drogba et le milieu Yaya Touré.

Le premier but de Drogba, inscrit à la toute fin du 2e match, peut l’avoir libéré.

Après neuf jours de trêve forcée, les Ivoiriens, qui se méfient de la discipline défensive adverse, sauront également si cette longue interruption leur a permis de recharger les batteries ou a cassé leur rythme.

Côté Algérien, les problèmes ne sont évidemment pas identiques, même si le 1er tour n’a pas été plus délié que celui de son prochain adversaire.

D’abord fessés par le Malawi (0-3), les Fennecs ont profité du règlement et de leur unique but marqué en trois matches pour se qualifier devant le Mali (1-0) et derrière l’Angola (0-0).

Leur prestation d’ensemble contre les Palancas negras a cependant révélé que l’équipe algérienne, articulée défensivement autour de Bouguerra et Haliche et offensivement dépendante du rendement de Yebda, serait difficile à manoeuvrer.

La multiplication des blessures et le mauvais climat apparu autour de l’équipe après la débâcle initiale compliquent cependant la tâche de l’entraîneur Rabah Saâdane qui redoute les individualités ivoiriennes.

Si Saïfi est forfait, Yahia ne devrait toujours pas jouer, tandis que Meghni a des chances de continuer à entrer en jeu. Une nouvelle incertitude plane toutefois sur le gardien Chaouchi, suspendu à l’état de son dos et qui décidera dimanche seulement s’il est en état ou non de participer.

“Contre le Ghana, la Côte d’Ivoire a su geler le jeu ou accélérer quand elle le voulait. Nous, on est déjà très heureux d’être là”, a ainsi assuré le sélectionneur. Une façon aussi de minimiser l’enjeu.

Si la Côte d’Ivoire parvient à mettre en place son jeu offensif et à accentuer la pression physique sur l’Algérie, elle a donc de grandes chances de voir la demi-finale.

Pour le vainqueur du jour, il faudra ensuite continuer à se creuser la tête car le prochain adversaire sera soit l’Egypte, soit le Cameroun.

Translate »