Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Campagne électorale : Le CSAC offre aux présidentiables un accès équitable aux médias

Par Le Potentiel

Studio audio

-Désormais, chaque candidat à la présidentielle connaît la date et l’heure de l’enregistrement de son message ainsi que sa diffusion dans les médias publics. C’est le sens du tirage au sort qu’a organisé le CSAC en présence de représentants des candidats. Objectif : faciliter à tous, un accès équitable à l’enregistrement et diffusion de leurs messages de campagne.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) a organisé, le jeudi le 27 octobre, un tirage au sort des candidats à la présidentielle pour déterminer l’ordre de passage de chacun à l’enregistrement et diffusion de ses émissions.

Voici l’ordre d’enregistrement des émissions pour les 11 candidats ainsi que leurs dates de diffusion :

1. Andeka Jean : 7/11 novembre à 16 heures (enregistrement) et 22/11 (diffusion) ;      2. Bombole Adam : 8/11 à 10h’ (enregistrement) et 17/11 (diffusion) ;                    3.Kabila Joseph : 8/11 à 10h’ (enregistrement) et 14/11(diffusion) ;                                  4. Kakese Nicéphore : 10/11 à 10h’ (enregistrement) et 21/11 (diffusion) ;                       5. Kamerhe Vital : 9/11 à 10h’ (enregistrement) et 19/11 (diffusion) ;                                6. Kashala Oscar : 10/11 à 16h’ (enregistrement) et 15/11 (diffusion) ;                             7. Kengo Léon : 7/11 à 10h’ (enregistrement) et 16/11 (diffusion) ;                                      8. Mbusa Antipas : 12/11 à 10h’ (enregistrement) et 23/11 (diffusion) ;                             9. Mobutu François-Joseph : 9/11 à 16’ (enregistrement) et 18/11 (diffusion) ;             10. Mukendi Josué : 11/11 à 10h’ (enregistrement) et 24/11 (diffusion) ;                        11. Tshisekedi Etienne : 11/11 à 16h’ (enregistrement) et 20/11 (diffusion).

A l’issue de l’opération de tirage, les représentants de onze présidentiables ont signé, devant l’huissier du Parquet de Kinshasa/Gombe, des procès verbaux marquant ainsi l’accord de leurs candidats respectifs à cet exercice pédagogique.

A l’ouverture de la cérémonie, le président du CSAC, Jean-Bosco Bahala Okw’ibale, a expliqué l’avantage pour l’organe de régulation des médias congolais de produire, pendant la campagne électorale, des émissions destinées à vulgariser des messages des candidats, en leur offrant «un espace régulé et équilibré pour leur propagande». L’objectif : faciliter à tous les candidats présidentiables et députés nationaux, un accès équitable à l’enregistrement et diffusion de leurs messages de campagne. Bref, accorder les mêmes chances à tous les candidats.

MEMES THEMES, MEME TIMING

Concrètement, comment se fera l’opération ? Un studio sera monté dans les locaux du CSAC pour la production de ces émissions, dont le chronogramme couvre quasiment tout le temps de la campagne : du 31 octobre au 5 novembre 2011, formation des journalistes et techniciens ; du 7 au 12 novembre 2011, l’enregistrement des émissions ; du 14 au 24 novembre 2011, la diffusion des émissions.

Avec l’appui de la Coopération française, il est prévu 6 jours d’enregistrement et 11 jours de diffusion. Le bureau du CSAC a indiqué que chaque candidat est libre de choisir le mode de communication qui lui va le mieux (interview, déclaration, entretien…) Afin que tous les candidats aient le même temps d’antenne, chaque émission durera une heure. Le candidat empêché peut déléguer son émissaire.

L’ambassadeur de France à Kinshasa, Luc Hallade, a révélé que son pays intervient avec l’appui d’1 million d’euros jusqu’à la fin du processus électoral en 2013.

Cette cérémonie de tirage au sort est intervenue juste un jour après le forum organisé par le CSAC, le mercredi 26 octobre, où son président, Jean-Bosco Bahala Okw’ibale a invité les candidats aux prochaines élections à éviter la violence verbale ainsi que les appels à la haine et à la xénophobie dans les médias pendant la campagne électorale. A cette occasion, la directive de la campagne électorale émise par le CSAC a été présentée aux partis politiques et aux candidats.

Jean-Bosco Bahala avait appelé les candidats à respecter les règles élémentaires de la démocratie «qui exigent la tolérance, une culture de paix et de la vérité». La campagne électorale pour la présidentielle et les législatives a débuté le vendredi le 28 octobre 2011.

Par RICH NGAPI

1 thought on “Campagne électorale : Le CSAC offre aux présidentiables un accès équitable aux médias”

  1. La tolérance Oui ! Mais il faut Sanctionner Tout candidat qui aurais Fraudé et Mentis sur son Indentité donc la Falcification d’identité est Condanable par la Loi même en Démocratie. Il faut un Etat démocratique qui Veiulle et Réspecte les Lois et la Constutition. Nous savons que tout ces esitations c’est pour Chercher à Cacher quelque problèmes Grave qui ont mis l’integriter et l’ Indepandence du Pays.

Comments are closed.

Translate »