Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Appel aux actions populaires (grèves, manifestations…) généralisées au Congo/Kinshasa

Par Dr François Tshipamba Mpuila

 La tenue du prochain Sommet de la Francophonie au cours de ce mois d’Octobre 2012 à Kinshasa et l’afflux de nombreux Journalistes, Partenaires et Décideurs internationaux au Congo offrent aux Congolais une occasion rare et tant rêvée de faire connaître en direct au Monde entier, par des grèves et des manifestations populaires pacifiques, leur volonté souveraine et leur détermination de voir triompher la Vérité des urnes et leur rejet absolu et irréversible du pouvoir politique et de tous ses griots déchus depuis le 28 Novembre 2011 mais qui s’accrochent désespérément aux commandes du Pays par la force, les chars, les escadrons de la mort, les mensonges, l’arrogance, la démagogie et la création des rébellions armées à l’Est afin de détourner l’attention des Congolais et de l’opinion internationale du problème fondamental (absence d’Etat de droit démocratique) et de sa solution vraie, valable et durable (le respect de la Vérité des urnes).

 2.      La création et l’entretien de ces rébellions armées à l’Est du Congo est une nième preuve que l’imposteur-usurpateur et sa cour de flatteurs et de receleurs n’ont aucune pitié, aucune compassion, aucune considération pour la Population qui en est victime (insécurité, déplacements forcés, déscolarisation pour les enfants, famine, maladies épidémiques et endémiques, pertes des vies humaines…), aucun amour pour l’intégrité du Territoire national ni pour l’unité indivisible du Peuple Congolais. Ce qui compte pour eux, c’est perpétuer un pouvoir arbitraire, tyrannique, prédateur et exterminateur, s’enrichir,  perdurer à la mangeoire et poursuivre leur gestion chaotique, maffieuse et criminelle.

 3.      Pour que la Vérité des Urnes soit respectée par tous au Congo et à l’extérieur et triomphe et que toute la tragédie congolaise s’arrête, il est nécessaire que les partis politiques, les églises, les syndicalistes, les mouvements féminins, les défenseurs des droits de l’homme, les organisations humanitaires, les magistrats, les médecins, les étudiants, les milieux universitaires… se mobilisent et mobilisent la Population Congolaise résidant au Congo même, l’amènent à braver son pire ennemi (la peur) et organisent des actions (grèves répétées) et des manifestations populaires durant le Sommet de la Francophonie.

 4.      Les truands de Kinshasa et leurs Maîtres étrangers qui construisent leur fortune et leur bonheur sur le sang, le cimetière, la misère et les humiliations des Congolais et sur les débris du Congo disent à l’opinion internationale que la Diaspora Congolaise organise des manifestations en faveur de la libération des Congolais et du Congo par ignorance de la réalité du terrain, réalité selon laquelle les Congolais qui vivent au Congo même sont des débiles mentaux et des esclaves satisfaits, masochistes et heureux ; ils détestent le Changement démocratique, la liberté et la dignité humaine; ils sont heureux de vivre sous les chaines et les fers ; ils se complaisent dans l’aide matérielle que la Diaspora Congolaise leur envoie pour résoudre leurs besoins et leurs problèmes ; ils aiment leurs conditions infrahumaines de vie, l’esclavage, la honte, les frustrations et les humiliations sous la surveillance tyrannique d’un imposteur étranger, drogué et analphabète ; ils sont indifférents au pillage des richesses naturelles du Congo et à la destruction de leur Pays ; ils n’ont aucun amour patriotique.

 5.      Démontrez le contraire aux Médias, aux Partenaires et aux Décideurs internationaux qui viendront à ce Sommet. La valeur irremplaçable de vos actions (grèves et manifestations), le poids des mots, l’impact des photos et le choc des images qui en seront transmis dans le Monde entier joueront un rôle décisif au sein de la Communauté internationale.

 6.       Dans le monde, les preuves abondent selon lesquelles nombreux pays agresseurs étrangers, les tyrans et les usurpateurs ont perdu la bataille et le pouvoir suite aux actions non seulement de la Diaspora mais aussi de leurs peuples résidant sur le terrain.

 7.       Pendant la colonisation, les Belges qui vivaient jusque-là dans une euphorie de croire avoir réussi à réaliser au Congo le Miracle de l’Empire du Silence et de voir des Noirs toujours souriants et reconnaissants ont été progressivement désillusionnés par des révoltes populaires contre les campagnes sanglantes de caoutchouc et de l’ivoire ; des révoltes qui ont secoué cette période jusqu’à la crise économique mondiale de 1929 ; des révoltes contre les sous-traitants esclavagistes ; des révoltes de la Force Publique à Luluabourg en 1895 ; des révoltes messianiques menées en 1920 par Simon Kimbangu, de son procès (1921), de sa longue incarcération (trente ans), les innombrables relégations subies par les adeptes de sa religion ; la mutinerie de Luluabourg (1945) ; les révoltes de Bampende contre la pressurisation excessive des Multinationales comme Unilever ; les révoltes survenues après la 2ème Guerre Mondiale et provoquées par les Travailleurs de l’Union Minière du Haut Katanga, de Kilo-Moto et du Port de Matadi ; les Intellectuels réunis en 1956 autour du Cardinal Joseph-Albert Malula, encore en ce moment-là simple abbé, et Auteurs du Manifeste de la Conscience Africaine ; le groupe des Congolais venus en Belgique à l’Exposition de 1958, parmi lesquels des Représentants éminents des Baluba, des Bakongo, des Bangala, des Protestants et des Catholiques, des Socialistes et Traditionnalistes qui ont rédigé et remis ensemble, en été 1958, en Belgique, une pétition au Ministre Pétillon, exigeant l’Indépendance du Congo ; les revendications de l’ABAKO, la création du Mouvement National Congolais en 1958 (M.N.C.), Mouvement qui a énormément contribué à canaliser et mobiliser les masses congolaises pour exiger l’Indépendance Nationale….

 8.      Le point culminant qui a brusquement frappé de stupeur les Belges a été les émeutes du 4 Janvier 1959. Leur moral tomba d’autant plus bas que leur assurance, conviction et bonne conscience s’étaient situées à un niveau plus élevé. C’est alors que le 13 Janvier 1959, le Roi et le Gouvernement belges firent des déclarations d’octroyer l’indépendance au Congo.

 9.      Nous pouvons dire autant du Combat pacifique, constant et dur de l’UDPS pendant la période de la clandestinité (1980-1990) qui a fini par contraindre Mobutu à organiser les consultations populaires de Janvier-Février 1990, à prononcer son Discours historique du 24 Avril 1990, à convoquer la Conférence Nationale Souveraine (1991-1992) dont les Résolutions revêtent jusqu’à ce jour une valeur incommensurable…

 10.  Levez-vous donc comme un seul homme et exprimez votre ras-le-bol lors de ce Sommet de la Francophonie. C’est votre devoir sacré et votre droit inaliénable.

 11.   La liberté a mille charmes à montrer et dont il est légitime de jouir et que les esclaves même les plus satisfaits ne connaîtront jamais.

 

Fait à Bruxelles, le 6 Octobre 2012.

Dr François Tshipamba Mpuila

E-mail : tshipambampuila@yahoo.fr

Translate »