Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Affaire « 9,3 milliards USD » : « Avec l’argent de la diaspora, la RDC peut parfaitement se passer de l’aide internationale »

Par Le Potentiel

Dollars Americains

-L’information, publiée vendredi 9 novembre par lepotentielonline.com sur les « 9,3 milliards USD (soit 45 % du PIB du pays et 950 % de l’aide publique au développement) contre 2,3 milliards USD en 2009 envoyés en 2011 par la diaspora de la RD Congo aux « parents et proches restées au pays » contre 2,3 milliards USD en 2009, fait déjà des vagues.

« Ces ménages reçoivent plus ou moins et par an 2.000 euros qui leur permettent d’avoir un niveau de revenus supérieur à la moyenne nationale. Une partie de ces sommes provient de la France, des Etats-Unis, de l’Allemagne, de la Belgique, de la Suisse et de la Grande-Bretagne. L’argent ainsi reçu permet d’envoyer un enfant à l’école, de construire une maison ou d’acheter de quoi nourrir ceux qui sont restés au pays. Il contribue aussi à la construction de 60 % des infrastructures et à l’envoi de 4 enfants Congolais sur 10 à l’école », a rapporté lepotentielonline.com citant Afrique Renouveau.

Selon ce magazine, « la plus grande partie des sommes qu’envoient les émigrés congolais n’est pas comptabilisée et n’est donc pas prise en compte dans les statistiques de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque mondiale. Car, il y a aussi les circuits parallèles pour envoyer les fonds. Soit l’argent est envoyé par le biais des amis qui vont en vacances au pays, soit les fonds passent par des Agences clandestines qui se prolifèrent dans les communautés des Congolais de partout ».

« Le gouvernement a triché »

« Avec l’argent de la diaspora, la RDC peut parfaitement se passer de l’aide internationale et devenir totalement indépendante. S’il n’y a aucune trace des transferts financiers de la diaspora congolaise dans les +recettes exceptionnelles+ présentées au parlement par le gouvernement, c’est très très grave. Dans les pays organisés, les responsables devraient démissionner et être poursuivis en justice. Ce serait un énorme scandale. C’est comme si le gouvernement ne prenait pas en compte la TVA dans sa comptabilité. 9 milliards c’est plus que le budget national et l’aide de la fameuse communauté internationale », a réagi dimanche 11 novembre Thierry Kisiasia Bundiku.

« Cette communauté internationale et nos dirigeants politiques se foutent complètement de nous. Intégrer l’apport de la diaspora dans les comptes du pays les obligerait à considérer la diaspora au même niveau que les autres bailleurs de fonds. Or, les occidentaux ne peuvent pas l’accepter puisqu’ils seront contraints de traiter avec des partenaires en position de force cette fois. Le gâteau RDC leur appartiendrait exclusivement. Ils savent que le gouvernement a triché, ils l’ont laissé faire préférant même annuler la dette pour ne pas affronter la diaspora », s’est-il révolté.

Thierry Kisiasia Bundiku a relevé que « toutes les tentatives pour une bonne organisation de la diaspora congolaise ne sont jamais soutenues comme il se doit », et demandé que « les parlementaires congolais (majorité et opposition) soient informés de cette situation afin d’obliger le gouvernement de revoir sa copie et de corriger les manquements dans les exercices comptables depuis au moins 2007 ».

« Il y va de notre souveraineté. Que les gens se mettent un peu à la place de cette diaspora qui, depuis des années, ne fait que des sacrifices pour des parents et proches restés au pays. Des sacrifices qui, en même temps, permettent aux dirigeants corrompus de s’enrichir et de se maintenir au pouvoir avec des mensonges. Les fameux docteurs et professeurs congolais n’ont rien vu pour dénoncer cette grosse imposture. Moi, je ne suis qu’autodidacte et je le fais depuis plusieurs années », a-t-il fait remarquer.

« En 2007, j’avais demandé à la Banque centrale du Congo de bancariser tous les salaires et tous les autres frais fixes de tout le monde pour lutter contre l’inflation et favoriser une bonne tenue de la monnaie. Personne ne m’avait répondu et j’ai insisté en écrivant directement au gouverneur de la BCC. J’avais suggéré le développement des comptes postaux et de permettre à tous les congolais d’avoir au moins un compte postal », a-t-il rappelé.

« Je vous laisse un peu imaginer les conséquences si la diaspora envoie de l’argent directement sur les comptes postaux des bénéficiaires. Ça, évidemment les pilleurs de la RDC ne peuvent pas l’accepter. Le gouverneur Masangu était d’accord avec mon analyse et m’avait écrit qu’ils étaient en train de s’organiser dans le sens de ces idées. Quatre ans après, je ne constate que des tentatives pour bancariser les salaires de quelques fonctionnaires… », s’est encore désolé Thierry Kisiasia Bundiku.

Constat de la Banque mondiale

« Contrairement à l’aide internationale qui est prévisible et budgétisée, les fonds des Congolais se caractérisent par leur imprévisibilité aussi bien sur le volume que la régularité des transferts. Si les frais de transaction étaient réduits de 2% (contre les 12 et 20% actuels), les fonds envoyés par les Congolais augmenteraient à 13 ou 15,5 milliards de dollars par an », relève la Banque mondiale.

« Les membres de la diaspora envoient chaque année à leurs familles en RDC via des agences de transfert d’argent 2 milliards USD », selon Joseph Yani Bokumo et Jean-Claude Wetchi, qui vivent respectivement à Montréal (Canada) et à Paris (France).

En 2008, les Congolais de l’étranger avaient réalisé un flux global de transferts entrants en RDC totalisant 130.308.838 USD contre 67.624.490 USD de transferts sortants en 2007.

Écrit par Angelo Mobateli

1 thought on “Affaire « 9,3 milliards USD » : « Avec l’argent de la diaspora, la RDC peut parfaitement se passer de l’aide internationale »”

  1. C’est ainsi que font les Gouvernements, L’argen de L’Etat destiné la vie Sociale de Populations et à la Construictions des infrastructires prend d’autre directions et ce que la Diaspora envois est presenté comme l’Oevre du Gouvernement. Voilà qui justifie par Exemple dans le transport Public qui doit être la Résponsabilité du Gouvernement , mais quand la Diaspora envois de Bus d’occasions, le Gouvernement Comptabilise cela comme transport en Commun. Même cas avec les infrastruicture Sanitaire, Nous avons vu un Président de la République qui se presté d’aller Innoguré l’Hopital de Mutombo Dikembe comme faisant partir du 5 Chantier de son Régime, là où le régime n’a rien contribué pour construire cet Hôpital . Donc la diaspora a droit de traduire ces Régimes devant la Justice pour Fraude et détournement. Ces gouvernement doivent dire où vont l’argens de tout les budjes qui sont destiné aux vies Sociaux de Populations ?

Comments are closed.

Translate »