Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

A bord de l’« Aquarius », l’attente dure

A bord de l’« Aquarius », l’attente dure

A bord de l’« Aquarius »

Un blog de la rédaction – Le Monde

Reportage

LE MONDE |

« Certains dorment depuis neuf jours sur le pont, allongés sur des palettes en plastique ou du carton, raconte Edouard Courcelle, de MSF. Hier, j’ai distribué des sacs de survie parce qu’avec la pluie et le froid, ils passent la nuit à essayer de s’endormir ».

Des douches sont organisées un jour sur deux et les repas sont composés de rations de survie. « Ce qui est absurde, c’est qu’on voit Malte au loin. C’est le supplice de Tantale ».

Jeudi, une femme a fait une crise de panique. « Ils voient bien qu’on fait des allers-retours depuis plusieurs jours, analyse Carlos Jaramillo, médecin pour MSF. Ils savent que leur futur est incertain. Une partie d’entre eux se demande même si on va les renvoyer en Libye ».

Chargement en cours…

Les téléphones portables des rescapés sèchent sur le pont principal, le 21 septembre.


SAMUEL GRATACAP POUR LE MONDE

A propos de ce blog

Ils sont moins nombreux à tenter la traversée de la Méditerranée mais les chances d’y périr sont décuplées. Alors que l’Europe se déchire sur l’accueil des migrants, près de 1 600 personnes sont mortes cette année en voulant la rejoindre.
En 2016, Le Monde embarquait sur l’Aquarius, navire humanitaire des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), pour raconter une campagne de sauvetage.
En septembre 2018, nous remontons à bord pour témoigner de cette mer de plus en plus meurtrière.

L’origine de l’article >>

Translate »